Infections chez les personnes âgées

Chaque trimestre, NosoThème fait le point sur un sujet d'actualité. Cette revue de la littérature est également publiée dans la revue Hygiènes

N°5 - juin 2008
Mise à jour avril 2010

Ce cinquième numéro est consacré aux Infections chez les personnes âgées. Ce thème a été retenu car la maîtrise du risque infectieux de la personne âgée en institution est une réelle préoccupation de santé publique. Cette revue de littérature a été réalisée à partir de recherche sur mots-clés. Elle n’a pas pour objectif d’être exhaustive mais permet de repérer les principaux documents utiles notamment pour les professionnels des EHPAD investis dans la lutte contre les infections nosocomiales.
Le numéro d’enregistrement dans la base de données NosoBase figure pour chaque référence.

La version courte parue dans la revue Hygiènes est disponible en cliquant sur ce lien.

Sommaire

1 - Réglementation & Recommandations
2 - Revue générale & Synthèse
3 - Microbiologie
4 - Diagnostic

5 - Epidémiologie
6 - Prévention & Contrôle
7 - Traitement
Pour en savoir plus


1 - Réglementation & Recommandations

1.1 Réglementation et recommandations françaises

• Arrêté du 1er février 2010 relatif à la surveillance des légionelles dans les installations de production, de stockage et de distribution d'eau chaude sanitaire. Journal officiel du 9/02/2010. 3 pages. (Réf 26402)
Mots-clés : législation, Legionella, contrôle, eau chaude sanitaire, structure de soins, balnéothérapie, prélèvement, laboratoire, surveillance
Accès au document

Circulaire interministérielle DGAS/DGS n° 2009-364 du 3 décembre 2009 relative à l'organisation de la campagne de vaccination contre le virus A(H1N1) dans le champ social et médico-social. Bulletin officiel n° 2010/1. 177-186. (Réf 26622)
Mots-clés : législation, vaccin, EHPAD, grippe, virus influenza type A, personnel, déchet domestique
Accès au document

Circulaire DGAS/2C/DSS/1C/CNSA/CNAMTS n° 2009-340 du 10 novembre 2009 relative à l'application de l'article 64 de la loi de financement de la sécurité sociale : expérimentation de la réintégration des médicaments dans les dotations soins des établissements mentionnés au 6° du I de l'article L. 312-1 du code l'action sociale et des familles ne disposant pas de pharmacie à usage intérieur. Non parue au Journal officiel. 6 pages. (Réf 26381)
Mots-clés : législation, médicament, EHPAD
Accès au document

• Loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires. Journal officiel du 22/07/2009. 88 pages. (Réf 25112)
Mots-clés : législation, usager, structure de soins, qualité, soin, prévention, pharmacie, hospitalisation à domicile, CME, médecine générale, facteur de risque, santé publique, EHPAD, Agence régionale de santé
Accès au document

• Note du 16 juillet 2009 aux directeurs d'établissements de santé et d'établissements médico-sociaux : vaccination anti-pneumococcique des adultes ciblés par les recommandations actuelles, en prévention des surinfections pneumococciques de la grippe. Non parue au Journal officiel. 1 page. (Réf 25321)
Mots-clés : Streptococcus pneumoniae, vaccin, appareil respiratoire, recommandation, pédiatrie, EHPAD, structure de soins
Accès au document

• Circulaire interministérielle DGS/DHOS/DGAS n° 2009-264 du 19 août 2009 relative à la mise en oeuvre du plan stratégique national 2009-2013 de prévention des infections associées aux soins. Non parue au Journal officiel. 39 pages. (Réf 25329)
Mots-clés : Prévention, structure de soins, médecine générale, infection communautaire, signalement, antibiotique, CCLIN, ARLIN, indicateur, évaluation, EHPAD, tableau de bord
Accès au document

• Circulaire n° 2006-489 du 22 novembre 2006 relative à la conduite à tenir devant les infections respiratoires aiguëes basses chez les personnes âgées. Ministère de la Santé et des Solidarités. 42 pages. (Réf 18203)
Mots-clés : EHPAD, personne âgée, infection respiratoire basse, prévention, conduite à tenir, grippe, vaccin, Streptococcus pneumoniae, Bordetella, épidémie, gant, hygiène des mains
Accès au document

• Circulaire n° 2006-404 du 15 septembre 2006 relative aux recommandations de maîtrise de la diffusion des infections à Clostridium difficile dans les établissements hébergeant des personnes âgées et dans les unités de soins de longue durée. Ministère de la santé et des solidarités. 3 pages. (Réf 17767)
Mots-clés : personne âgée, Clostridium difficile, hygiène des mains, tenue vestimentaire, bionettoyage, EHPAD, recommandation
Accès au document

• Décret n° 2006-1260 du 14 octobre 2006 pris en application de l'article L.3111-1 du code de la santé publique et relatif à l'obligation vaccinale contre la grippe des professionnels mentionnés à l'article L. 3111-4 du même code. Ministère de la santé et des solidarités. 1 page. (Réf 17833)
Mots-clés : grippe, personnel, vaccin
Accès au document

Circulaire DGS/SD7A/DHOS/E4/DGAS/SD2 n° 2005-493 du 28 octobre 2005 relative à la prévention du risque lié aux légionelles dans les établissements sociaux et médico-sociaux d'hébergement pour personnes âgées. Ministère de la santé et des solidarités. 13 pages. (Réf 16259)
Mots-clés : Legionella, prévention, personne âgée
Accès au document

Avis du Conseil supérieur d'hygiène publique de France relatif à la conduite à tenir devant des cas groupés d'infection invasive à pneumocoque dans une collectivité de personnes âgées. Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France, section des maladies transmissibles. Séances du 14/01/2005 et du 12/05/05. 2 pages. (Réf 15756)
Mots-clés : Streptococcus pneumonia, épidémie, vaccin, grippe, antibioprophylaxie, personne âgée
Accès au document

Avis du Conseil supérieur d'hygiène publique de France relatif à la prophylaxie chez les personnes à risque lors d'une épidémie de grippe dans une collectivité, en période de circulation du virus grippal. Conseil supérieur d’hygiène publique de France, section des maladies transmissibles. Séance du 16/01/2004. 6 pages. (Réf 13834)
Mots-clés : épidémie, grippe, recommandation, vaccin, personnel, personne âgée, EHPAD
Accès au document

Avis du Conseil supérieur d'hygiène publique de France du 27 juin 2003 relatif à la conduite à tenir devant un cas de gale. Conseil supérieur d’hygiène publique de France, section des maladies transmissibles. Séance du 27/06/2003. 4 pages. (Réf 12480)
Mots-clés : gale, parasitologie, traitement
Accès au document

• Recommandations relatives aux conduites à tenir devant des gastro-entérites aiguës en établissement d'hébergement pour personnes âgées
Haut conseil de la santé publique (HCSP), 2010/01, 77 pages. (Réf 27101)
Mots-clés : recommandation, gastro-entérite, conduite à tenir, EHPAD
Accès au document

•Fiches mémo express pour les EHPAD
Ces fiches ont été rédigées et validées par des professionnels d’EHPAD, de CIRE, d’ARLIN et du CCLIN dans le cadre de la prévention du risque infectieux afin de répondre au plus vite aux situations les plus fréquentes observées dans les EHPAD

Les acteurs de la prévention du risque infectieux
Mots-clés : EHPAD, prévention, risque, organisation, prévention, CCLIN, ARLIN
CCLIN Sud-Est, 2009/03, 2 pages. (Réf 24842)
Accès au document

Mesures pour la prévention et la maîtrise de la diffusion de la coqueluche en EHPAD
Mots-clés : EHPAD, Bordetella pertussis, prévention, diagnostic, antibiotique, personnel, vaccin
CCLIN Sud-Est, 2009/03, 2 pages. (Réf 24841)
Accès au document

Entretien de l'environnement : classification des locaux
Mots-clés : EHPAD, local, nettoyage, environnement, surface
CCLIN Sud-Est, 2009/03, 2 pages. (Réf 24840)
Accès au document

Entretien de l'environnement : choix des produits d'entretien
Mots-clés : EHPAD, structure de soins, environnement, détergent, désinfectant, nettoyage, choix, surface
CCLIN Sud-Est, 2009/03, 2 pages. (Réf 24839)
Accès au document

Mesures pour la gestion d'un ou plusieurs cas de gale en EHPAD
Mots-clés : EHPAD, gale, contrôle, gale, diagnostic, désinfection, lavage simple des mains
CCLIN Sud-Est, 2009/03, 2 pages. (Réf 24843)
Accès au document

Mesures pour la gestion d'un ou plusieurs cas de grippe en EHPAD
Mots-clés : EHPAD, grippe, diagnostic, traitement, épidémie, masque, vaccin, personnel
CCLIN Sud-Est, 2009/03, 2 pages. (Réf 24844)
Accès au document

Mesures pour la gestion d'un ou plusieurs cas d'infection respiratoire aigue basse en EHPAD
Mots-clés : EHPAD, infection respiratoire basse, épidémie, grippe, legionella, bordetella pertussis, vaccin
CCLIN Sud-Est, 2009/03, 2 pages. (Réf 24845)
Accès au document

Précautions complémentaires d'hygiène
Mots-clés : EHPAD, précaution complémentaire, précaution contact, precaution goutelettes, pracaution air, tenue vestimentaire, hygiène des mains, masque, définition
CCLIN Sud-Est, 2009/03, 2 pages. (Réf 24846)
Accès au document

Précautions standard
Mots-clés : EHPAD, précaution standard, hygiène des mains, gant, masque, tenue vestimentaire, déchet, transport, exposition au sang
CCLIN Sud-Est, 2009/03, 2 pages. (Réf 24847)
Accès au document

Précautions standard : gestion des déchets, du linge sale et des liquides biologiques
Mots-clés : EHPAD, déchets, linge, précaution standard, déchet, linge, DASRI, déchet domestique
CCLIN Sud-Est, 2009/03, 2 pages. (Réf 24848)
Accès au document

Précautions standard : port de protections lors des soins
Mots-clés : EHPAD, précaution standard, personnel, tenue vestimentaire, gant, blouse, masque, usage unique, produit hydroalcoolique
CCLIN Sud-Est, 2009/03, 2 pages. (Réf 24849)
Accès au document

Recommandations pour la pratique des prélèvements microbiologiques en EHPAD
Mots-clés : hémoculture, EHPAD, prélèvement, hémoculture, urine, grippe, selle, expectoration
CCLIN Sud-Est, 2009/03, 2 pages. (Réf 24850)
Accès au document

• Gestion du risque lié aux légionelles. Guide méthodologique destiné aux EHPAD
Ce guide décrit l'ensemble des dispositions permettant d'assurer la gestion du risque lié aux légionelles dans les établissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes (EHPAD).
Centre hospitalier de Valence, Direction départementale des affaires sanitaires de le Drôme, DRASS de la Drôme. 06/2009. 65 pages. (Réf 25647)
Mots-clés : EHPAD, recommandation, Legionella, eau, surveillance, signalement, traçabilité, maintenance, travaux hospitaliers, cahier des charges, information, chlore
Accès au document

• Recommandations pour la prévention des infections dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées
Observatoire du Risque Infectieux en Gériatrie (ORIG), Société française d’hygiène hospitalière (SFHH). ORIG, SFHH. 06/2009. 15 pages. (Réf 26262)
Mots-clés : EHPAD, prévention, gériatrie, prévalence, méthodologie, précaution standard, recommandation, cathéter, antibiotique, formation, personnel, soin, hygiène corporelle, sondage urinaire, consensus
Accès au document

• Liste positive désinfectants 2009
Ce document constitue la liste positive Désinfectants établie par la Société Française d'Hygiène Hospitalière (SFHH)
Seuls les produits retenus en fonction de critères définis au préalable par les membres du Comité de la liste figurent sur cette liste positive.
La liste positive désinfectants 2009 présente six rubriques :
A- Produits détergents-désinfectants pour sols, surfaces et mobilier
B- Dispersats dirigés pour la désinfection des surfaces (sprays). Produits donc la teneur en alcool est inférieure ou égale à 30%.
C- Produits détergents-désinfectants pour la pré-désinfection par immersion des dispositifs médicaux
D- Produits désinfectants pour dispositifs médicaux thermosensibles
E1- Produits pour le traitement hygiénique des mains par lavage
E2- Produits pour la désinfection chirurgicale des mains par lavage
E3- Produits pour le traitement hygiénique des mains par friction
E4- Produits pour la désinfection chirurgicale des mains par friction
F- Lingettes pour le nettoyage et la désinfection des surfaces et mobilier
Société française d’hygiène hospitalière (SFHH). Hygiènes 06/2009; XVII (4): 245-268. (Réf 3721)
Mots-clés : recommandation, désinfectant, désinfection, thermodésinfection, détergent, société française d'hygiène hospitalière, spray, norme, hygiène des mains, désinfection chirurgicale des mains par friction, surface, mobilier, matériel médico-chirurgical, thermodésinfection
Accès au document

• Recommandations pour l’hygiène des mains
Ce document aborde tous les points indispensables à une meilleure connaissance des normes pour un choix éclairé des produits hydro-alcooliques (PHA) disponibles sur le marché, à une plus grande maîtrise des techniques adaptées aux situations de soins (friction désinfectante et friction chirurgicale), à la reconnaissance et à la gestion de situations à l'origine d'intolérance. Il n'omet pas d'aborder certaines difficultés auxquels les professionnels sont confrontés, notamment la réglementation incendie sur le stockage des produits inflammables, l'utilisation des PHA dans les secteurs où son usage peut être détourné volontairement ou accidentellement, ni les interrogations comme celle sur l'absorption cutanée du principe actif de ces produits.
Société française d’hygiène hospitalière (SFHH). Hygiènes 06/2009; XVII(3): 141-240. (Réf 24517)
Mots-clés : recommandation, hygiène des mains, norme, définition, gant, désinfection chirurgicale des mains par lavage, coût, tolérance, observance, peau, savon désinfectant, solution hydro-alcoolique, évaluation, bibliographie
Accès au document

Prévention de la transmission croisée : précautions complémentaires contact
Ces recommandations ont pour objet d'actualiser d'une part les précautions standard, au vu de la place réservée maintenant aux produits hydro-alcooliques dans l'hygiène des mains et d'autre part les précautions complémentaires de type contact (y compris la politique de dépistage et la stratégie de décontamination). Un des points majeurs qui marque un tournant dans le concept de la prévention de la transmission croisée réside dans la possibilité offerte au CLIN ou à la sous-commission spécialisée de la commission médicale d'établissement de définir la stratégie de prévention entre « précautions standard » uniquement et « précautions standard associées aux précautions complémentaires de type "contact" si un ensemble de conditions sont remplies.
Société française d’hygiène hospitalière (SFHH). Hygiènes 04/2009; XVII(2): 81-138. (Réf 24184)
Mots-clés : recommandation, prévention, transmission, précaution standard, consensus, micro-organisme, dépistage, multirésistance, Staphylococcus aureus, Pseudomonas aeruginosa, Enterobactérie, hygiène des mains, masque, gant, bibliographie, tenue vestimentaire
Accès au document

• Rapport national 2007 sur le tableau de bord des infections nosocomiales
Le tableau de bord des infections nosocomiales consiste pour chaque établissement de santé à produire 5 indicateurs qui reflètent le niveau d'engagement des établissements dans la prévention des infections nosocomiales (IN). Ce rapport rend compte des résultats 2007 concernant :
- l'indicateur composite des activités de lutte contre les infections nosocomiales : ICALIN
- l'indicateur de consommation de produits ou solutions hydro-alcooliques pour l'hygiène des mains : ICSHA
- l'indicateur de réalisation d'une surveillance des infections à site opératoire : SURVISO
- l'indice composite de bon usage des antibiotiques : ICATB
- le score agrégé (façon de lire les 4 indicateurs du tableau de bord des IN en les rendant visible en une seule fois).
Ministère de la santé et des sports, Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins, Direction générale de la santé. Janvier 2009. 18 pages. (Réf 23267)
Mots-clés : indicateur, solution hydro-alcoolique, antibiotique, surveillance, site opératoire, Staphylococcus aureus, meticillino-résistance
Accès au document

• Kit BMR pour les établissements accueillant des personnes âgées
Ce KIT BMR pour les établissements accueillant des personnes âgées propose des conduites à tenir en cas de : - BMR dans une plaie ;- BMR dans les urines - BMR dans les selles - BMR dans les voies aériennes. Pour chacune de ces fiches "conduite à tenir", les aspects suivants sont traités : - Soins médicaux et paramédicaux (examen médical, soins infirmiers, toilette et prévention d'escarre, réfection du lit, aide à l'élimination et change des protections, aide au repas, kinésithérapie, ergothérapie, pédicure, déplacements) - Autres soins à la personne (visites, activités en groupe, coiffure, esthétique, intervenants extérieurs) - Hygiène de l'environnement (la chambre, matériel de soins, linge du résidant, déchets). Dans ce document, sont rappelées les précautions standard. Dans le chapitre "Hygiène de mains", un tableau précise quel type d'hygiène des mains doit être réalisé, en fonction du type de soins, avant et après les soins à un résidant porteur de BMR. En annexe de ce guide figure un CD ROM contenant des plaquettes, affiches, diaporamas.
CCLIN Sud-Est, Antenne Auvergne. CCLIN Sud-Est. 2009. 50 pages. (Réf 23352)
Mots-clés : recommandation, bactérie, multirésistance, personne âgée, précaution standard, conduite à tenir, information, hygiène des mains, tenue vestimentaire, déchet, personnel, environnement, tenue vestimentaire, chambre, linge, toilette du patient, escarre, définition, rééducation
Accès au document

• Mesures de prévention des cas de colonisation à Entérocoques Résistants aux Glycopeptides dans les établissements accueillant des personnes âgées dépendantes (EHPAD)
Ce document s'adresse au personnel des établissements accueillant des personnes âgées dépendantes (EHPAD). Il indique de façon détaillée les mesures de prévention des cas de colonisation à Entérocoques résistants aux glycopeptides.
CCLIN Paris-Nord 2008, Blanckaert K, Landriu D, et al. CCLIN Paris-Nord. 06/2008. 4 pages. (Réf 21372)
Mots-clés : recommandation, colonisation, Enterococcus, personne âgée, long séjour, précaution standard, gant, usage unique, déchet, lave-bassin, information, chambre, nettoyage, solution hydro-alcoolique
Accès au document

• Guide pratique pour la prise en charge d'une épidémie à ERG
Depuis 2004, plusieurs épidémies importantes à ERG, sont survenues dans des établissements français.;En réponse à ces épisodes épidémiques, le Comité Technique des Infections Nosocomiales et des Infections Liées aux Soins (CTINILS) a rédigé, en octobre 2005, des recommandations reprises dans une fiche technique de la Direction Générale de la santé (DGS) et de la Direction de l'Hospitalisation et des Soins (DHOS) datée de décembre 2006.;Ces recommandations détaillent en particulier les mesures à mettre en oeuvre sans retard, face à un phénomène épidémique débutant, pour le circonscrire au plus vite puis pour l'éradiquer.;Ce guide ne remet nullement en cause ces recommandations ; tout au contraire, il s'en inspire mais essaie d'aller plus loin, d'une façon très pratique, pour aider des équipes qui seraient confrontées à une situation épidémique déjà installée (plusieurs dizaines de cas) à faire face.;Ce document regroupe la version actualisée au 01/09/2008, des définitions et procédures mises en place et utilisées initialement au CHU de Nancy, puis dans d'autres établissements de soins de Lorraine, de Champagne Ardenne, et enfin d'Alsace, concernés par des phénomènes épidémiques à ERG.;Au fil du temps, cette synthèse s'est enrichie de nombreux documents rédigés par des hygiénistes, des microbiologistes, des infectiologues... d'établissements lorrains mais aussi d'autres régions.;Cette rédaction a en particulier bénéficié du concours de l'équipe opérationnelle d'hygiène du CHU de Nancy et des antennes régionales de lutte contre les infections nosocomiales de Lorraine et de Champagne Ardenne.
CCLIN Est, Hénard S, Jouzeau N, et al. C Clin Est. 2008/09. 1-154. (Réf 21950)
Mots-clés : EHPAD, épidémie, recommandation, antibiorésistance, glycopeptide, dépistage, transport, rééducation, antibiotique, hémodialyse, colonisation nasale, staphylococcus aureus, court séjour, long séjour, déchet, précaution standard, hygiène des mains, définition, information, ERG, décès
Accès au document

• Eau des établissements de santé pour personnes âgées : maîtrise des risques sanitaires
Ce document apporte un éclairage pragmatique à l'obtention, au maintien, au contrôle, et éventuellement aux corrections de la qualité de l'eau dans les établissements d'hébergement pour personnes âgés (EHPA) Il aborde les aspects suivants : 1 - Usages et qualité de l'eau (l'eau destinée à la consommation humaine, l'eau chaude) 2 - Les risques sanitaire d'origine hydrique (vie en EHPA, données relatives aux infections dans les EHPA, les différents risques selon les usages de l'eau) 3 - Les réseaux d'eau intérieurs : les éléments indispensables à connaître 4 - Gestion des installations à risque 5 - Cas pratiques
Groupe Eau Santé. 05/2008. 63 pages. (Réf 21136)
Mots-clés : recommandation, eau, EHPAD, circuit, qualité, risque, eau potable, toilette du patient, fontaine réfrigérante, micro-organisme, stockage, maintenance, balnéothérapie, conduite à tenir
Accès au document

Conduite à tenir devant les infections respiratoires aigues basses dans les collectivité de personnes âgées
Direction générale de la santé (DGS), Direction générale de l’action sociale (DGAS). Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative. 2008. 8 pages. (Réf 22913)
Mots-clés : personne âgée, conduite à tenir, infection respiratoire basse, législation
Accès au document

• Les bonnes pratiques de soins en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes
Ce guide est destiné aux professionels travaillant dans les établissements pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Classés par ordre alphabétique les thèmes abordés sont variés : Alimentation, bientraitrance, canicule, chute... Certains d'entre eux concernent plus particulièrement l'hygiène et la prévention : escarres, gale, hygiène bucco-dentaire, médicaments, prévention du risque infectieux, toxi-infection alimentaire. Le chapitre sur la prévention du risque infectieux traite de l'hygiène des locaux, l'hygiène des mains, la conduite à tenir en cas d'épidémie, la conduite à tenir devant une ou plusieurs infections respiratoires basse, la grippe.
Ministère de la Santé, de la jeunesse et des sports. Octobre 2007. 115 pages. (Réf 20572)
Mots-clés : recommandation, personne âgée, EHPAD, alimentation, gale, cavité buccale, intoxication alimentaire, long séjour, linge, hygiène des mains, grippe, conduite à tenir.
Accès au document

• Pratiques d'hygiène en établissement d'hébergement pour personnes âgées
Ce document rédigé sous forme de fiches, s'adresse à l'ensemble des personnels d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées, quelque soit leur qualification et, au delà, aux intervenants et visiteurs, pour les inciter à respecter les règles d'hygiène de base. Tour à tour, sont abordés les points suivants : - Principe de base : tenue professionnelle, précautions standard, précautions complémentaires ; - Application lors des soins d'hygiène et de confort : toilette corporelle, hygiène bucco-dentaire, changement des protections, entretien du matériel de toilette ; - Application à la logistique : hygiène et repas, circuits du linge et des déchets, entretien des locaux ; - Conduites à tenir spécifiques : accidents avec exposition au sang et liquides biologiques, gale. Les fiches peuvent être extraites du guide et affichées dans les services.
Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales Midi-Pyrénées. Novembre 2007. 42 pages. (Réf 20340)
Mots-clés : personne âgée, recommandation, personnel, tenue vestimentaire, précaution standard, cavité buccale, lavage des mains, EHPAD, solution hydro-alcoolique.
Accès au document

• Actualisation de la définition des infections nosocomiales
Les objectifs de ce document sont doubles : actualiser les définitions des infections nosocomiales classiquement surveillées et définir le champ des infections dites "liées aux soins".
Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports, Comité Technique des Infections Nosocomiales et des Infections Liées aux Soins. Mai 2007. 43 pages. (Réf. 18842)
Mots-clés : définition, recommandation, bactériémie, cathéter, appareil urinaire, pneumonie, bactériurie, EHPAD.
Accès au document

• Prévention et prise en charge de la tuberculose en France. Synthèse et recommandations du groupe de travail du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France (2002-2003)
L'épidémiologie de la tuberculose en France s'est modifiée au début des années 2000. Bien que le nombre de cas ait diminué dans la plupart des régions, la tuberculose reste une sérieuse menace de santé publique demandant que des efforts soient renforcés.
Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France. 2003. 97 pages. (Réf 12670)
Mots-clés : tuberculose, antituberculeux, épidémiologie, surveillance, prévention, diagnostic, traitement, investigation, personnel.
Accès au document

Hygiène et prévention du risque infectieux dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées
L'objectif de ce guide est de proposer des recommandations concernant l'hygiène et la prévention du risque infectieux dans les structures d'hébergement pour personnes âgées. Ce document s'adresse aux responsables et aux équipes soignantes, médicales et paramédicales des structures d'hébergement pour personnes âgées. Les recommandations développées pour les soins à risques infectieux s'adressent plus particulièrement aux équipes des Etablissements hébergeant des personnes âgées dépendantes.
CCLIN Ouest. 2002. 96 pages. (Réf 10083)
Mots-clés : personne âgée, précaution standard, nettoyage, lavage des mains, architecture, linge, long séjour, maison de retraite.
Accès au document

Infections urinaires nosocomiales. Conférence de consensus
Le thème des infections urinaires nosocomiales a fait l'objet d'une conférence de consensus co-organisée par la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) et l'Association française d'urologie (AFU) qui s'est tenue à l'Institut Pasteur à Paris, le 27 novembre 2002. Les conclusions du jury ont abouti à la rédaction de recommandations en réponse aux trois questions suivantes : 1 - Définitions, physiopathologie, diagnostic biologique et épidémiologie des infections urinaires nosocomiales; 2 - Qui traiter, quand et comment traiter ? 3 - Mesures de prévention.
Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française, Association Française d'Urologie. Novembre 2002. 45 pages. (Réf 12740)
Mots-clés : infection urinaire, physiopathologie, diagnostic biologique, épidémiologie, prévention.
Accès au document

• Maîtrise de la diffusion des bactéries multirésistantes aux antibiotiques
Ce document expose les justifications du programme de "Maîtrise de la diffusion des bactéries multirésistantes aux antibiotiques", les caractéristiques des bactéries multirésistantes, la stratégie et la mise en place du programme. Il développe ensuite les actions qui, associées aux mesures d'hygiène "standard", permettent de prévenir la dissémination des bactéries multirésistantes. Ces actions concernent :- l'identification des patients porteurs de bactéries multirésistantes (détection, signalisation, transfert, information au patient),- les précautions d'isolement technique et géographique,- les mesures complémentaires : dépistage, traitement des réservoirs humains,- la mise en place du programme : évaluation de la situation épidémiologique et des moyens disponibles ; choix, mise en oeuvre et évaluation des stratégies.
Comité Technique National des Infections Nosocomiales, Ministère de l’emploi et de la Solidarité. 1999. 23 pages. (Réf 6512)
Mots-clés : multirésistance, prévention, recommandation, épidémiologie, transmission, court séjour, long séjour.
Accès au document

• Recommandations d'isolement septique à l'hôpital
Recommandations de la Société Française d'Hygiène Hospitalière (SFHH) et du Comité Technique des Infections Nosocomiales (CTIN), sur l'isolement septique à l'hôpital.
Ministère de l'Emploi et de la Solidarité, Centre Technique National des Infections Nosocomiales, Société Française d'Hygiène Hospitalière. 1998. 48 pages. (Réf 2200)
Mots-clés : isolement, isolement septique, recommandation, généralités, précaution standard.
Accès au document

• Guide d'hygiène et de prévention des infections dans les établissements de soins pour les personnes âgées
Les infections contractées par les personnes âgées en institution sont par essence nosocomiales, ces infections présentent un certain nombre de spécificités : - leur fréquence a été longtemps sous-estimée, or des enquêtes d'incidence ou de prévalence récentes ont montré l'importance du problème ; - leur symptomatologie est souvent inhabituelle et déroutante par comparaison avec ce qui est observé chez l'adulte ; - leur traitement doit faire appel à des principes thérapeutiques particuliers aux personnes âgées ; - leur prévention nécessite une réflexion coordonnée prenant en compte l'organisation architecturale et les circuits, l'organisation des soins et de nursing, l'ergonomie du mobilier et des matériels de soins, une politique très précise d'utilisation des antiseptiques et des antibiotiques, une pratique exigeante de l'hygiène de locaux, et enfin, ce qui n'est pas le plus facile, une attention particulière à la prévention de l'émergence et de la diffusion des bactéries multirésistantes ; - tout en prenant en compte que la prise en charge de ces personnes doit respecter les impératifs dictés par leurs conditions de vie en institution : le cadre de vie, la convivialité, le respect d'une vie sociale. C'est dans cet esprit et dans le respect de l'intégrité de la personne âgée qu'a été élaboré ce guide.
CCLIN Sud-Est, Société française d’hygiène hospitalière. 1997. 54 pages. (Réf 5246)
Mots-clés : personne âgée, recommandation, gériatrie, prévention, tenue vestimentaire, surveillance.
Accès au document

• Le bon usage des antibiotiques à l'hôpital. Recommandations pour maîtriser le développement de la résistance bactérienne
Le Ministère de la Santé a demandé à l'ANDEM d'établir des recommandations sur le bon usage des antibiotiques (ATB) à l'hôpital. L'objectif est de contribuer à maîtriser le développement de la résistance microbienne.
Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé, Comité Technique des Infections Nosocomiales, Société Française d’Anesthésie-Réanimation. 1996. 18 pages. (Réf 3159)
Mots-clés : antibiorésistance, antibiotique, recommandation.
Accès au document


1.2 Recommandations étrangères

• Recommandations de pratique clinique pour l'évaluation de la fièvre et des infections parmi des résidents âgés des établissements de séjour de longue durée : actualisation 2008 par "Infectious diseases society of America"
Mots-clés: personne âgée, gériatrie, long séjour, maison de retraite, recommandation, diagnostic, hémoculture, pneumonie, appareil respiratoire, diarrhée, infection urinaire, bibliographie
High KP, Bradley SF, Gravenstein S, et al. Clinical practice guideline for the evaluation of fever and infection in older adult residents of long-term care facilities: 2008 update by the infectious diseases society of America. Journal of the american geriatrics society 2009/03; 57(3): 375-394. (Réf 24018)
Accès au document

• Recommandations SHEA/APIC : prévention et contrôle du risque infectieux en établissements de séjour de longue durée
Mots-clés : EHPAD, maison de retraite, recommandation, bibliographie, prévention, long séjour, contrôle, épidémiologie, infection urinaire, appareil respiratoire, pneumonie, grippe, tuberculose, peau, antibiorésistance, service d'hygiène hospitalière, formation, virus, précaution standard
SHEA, APIC, SMITH PW, et al. SHEA/APIC guideline: infection prevention and control in the long-term care facility. Infection control and hospital epidemiology 2008/09; 29(9): 785-814. (Réf 22112)
Accès au document

• Recommandations Belges pour le contrôle et la prévention des infections à Clostridium difficile dans les hôpitaux aigus et dans les maisons de repos et de soins. Belgian Infection Control Society, Institut de la Santé Publique. 2008. 47 pages. (Réf 18628)
Ce document expose les recommandations belges pour la prévention des infections à Clostridium difficile. Il s’adresse aux hôpitaux aigus mais aussi aux maisons de repos et de soins. Après avoir examiné l’épidémiologie, les caractéristiques microbiologiques ainsi que les facteurs de risque, les auteurs décrivent de façon détaillée les mesures à prendre pour prévenir la transmission de C. difficile.
Mots-clés : Clostridium, épidémiologie, prévention, contrôle, facteur de risque, diagnostic, surveillance, recommandation.
Accès au document

• Guide d'intervention Influenza en milieu d'hébergement et de soins de longue durée. Prévention, surveillance et contrôle. Groupe de travail provincial sur l'influenza en milieu fermé
Le présent guide se veut un outil de travail pour le personnel des milieux d'hébergement et de soins de longue durée des différentes régions du Québec. Les interventions qui y sont décrites ont pour objectifs de prévenir et de contrôler la transmission du virus de l'influenza dans ce type d'établissements de soins de santé et, par conséquent, de protéger la santé des patients.
Santé et services sociaux du Québec. Juin 2006. 32 pages. (Réf 17796)
Mots-clés : grippe, prévention, personne âgée, long séjour, vaccin.
Accès au document

• Prévention et contrôle de la diarrhée nosocomiale associée au Clostridium difficile au Québec
Ce document a pour but de décrire les mesures de prévention et de contrôle optimales concernant une infection nosocomiale peu étudiée mais plus fréquente ces dernières années en milieu hospitalier, la Diarrhée Associée au Clostridium Difficile (DACD). Dans un premier temps, il présente l'épidémiologie, les manifestations cliniques et les méthodes diagnostiques de la maladie. Puis, les mesures de prévention et de contrôle sont détaillées ainsi que les programmes de surveillance nécessaires incluant la surveillance de la maladie et la surveillance de l'antibiothérapie en milieu hospitalier. Une attention particulière est ensuite portée aux ressources humaines et financières à mettre en oeuvre pour prévenir et contrôler l'infection et des règles relatives à une bonne gestion d'une éclosion de DACD et au traitement de la maladie sont rappelées. Enfin, dans la dernière partie, des recommandations particulières sont émises pour la prévention et le contrôle de la DACD en direction des centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).
Institut National de Santé Publique du Québec, Comité sur les Infections Nosocomiales du Québec. 3ème édition. Février 2005. 87 pages. (Réf 16870)
Mots-clés : Clostridium, épidémiologie, prévention, contrôle, diarrhée, recommandation, information, personnel, personne âgée.
Accès au document

Guidelines for preventing health-care-associated pneumonia. Centers for Disease Control. 2003. 36 pages. (Réf 1190)
Mots-clés : prévention, pneumonie, appareil respiratoire, pneumovirus, ventilation, désinfection, stérilisation, Legionella, Aspergillus, Bordetella.
Accès au document

 

2 - Revue général & synthèse

• Les résidents des établissements d'hébergement pour personnes âgées en 2007
Fin 2007, 657 000 personnes vivent dans des établissements d'hébergement pour personnes âgées (EHPA). Les trois quarts de ces résidents sont accueillis dans des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Les personnes qui séjournent en EHPA sont un peu plus âgées qu'en 2003 (84 ans et 2 mois en moyenne). Au total, trois quarts sont des femmes. Au-delà de 69 ans, celles-ci sont majoritaires et l'écart s'accentue avec l'âge. En 2007, 230 000 personnes sont entrées en EHPA, dont 38 000 sur des places d'hébergement temporaire. On enregistre également près de 230 000 sorties définitives. Les décès représentent 60 % des sorties de l'année, les trois quarts étant survenus en établissement et les autres au cours d'une hospitalisation. En 2007, la durée moyenne de séjour (2 ans et 6 mois) est légèrement inférieure à celle de 2003. C'est dans les logements-foyers non-EHPAD que les personnes âgées restent le plus longtemps et dans les unités de soins de longue durée (USLD) et dans les établissements privés à but lucratif qu'elles restent le moins longtemps. La clientèle des EHPA est de plus en plus dépendante : 84 % des résidents sont considérés comme dépendants (GIR 1 à 4) fin 2007 et la moitié comme très dépendants (GIR 1 et 2).
Mots-clés : EHPAD, soin de longue durée, personne âgée
Prevot J. DREES 08/2009; 699: 1-8. (Réf 25365)
Accès au document

• Le risque infectieux en maison de retraite : plus de questions que de réponses
Objectifs : analyser le risque infectieux dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Le risque est important, en effet, ces structures hébergent dans un espace collectif confiné des résidents particulièrement susceptibles aux infections. L'enquête nationale de prévalence des infections dans les EHPAD, la première en France, a mis en évidence un taux de prévalence des infections de 9,86 % (toutes infections confondues, les infections pulmonaires hautes et basses occupant le premier site infectieux). La surveillance épidémiologique et la mise en oeuvre de recommandations adaptées à ces institutions sont nécessaires pour la prévention de ces infections. Toutefois, il serait intéressant d'en connaître la part évitable.
Mots-clés : personne âgée, épidémiologie, EHPAD, prévalence, facteur de risque, prévention
Chami K, Bertin-Hugault F, Hami K, et al. Le risque infectieux en maison de retraite : plus de questions que de réponses. Antibiotiques 2008; 10(2): 59-60. (Réf 20743)

• L'infection nosocomiale en contexte gériatrique
Dans les services gériatriques de soins de suite et de longue durée, les taux de prévalence des infections nosocomiales (de l’ordre de 10 % dans les enquêtes un jour donné) sont supérieurs à ceux constatés en service de médecine de court séjour. Une endémie de portage de Staphylococcus aureus résistant à la méticilline, estimée entre 24 et 57 % des patients hospitalisés, est constatée dans de nombreux services gériatriques. Les infections les plus fréquemment trouvées sont, par ordre de fréquence décroissante, les infections urinaires (1/3), les infections respiratoires basses (1/4), les infections du tissu cutané (1/5). Mais, celles-ci se manifestent souvent par une sémiologie d’emprunt, orientant vers un organe autre que celui qui est infecté. Les infections nosocomiales sont, le plus souvent, en rapport avec l’état de santé du patient et/ou une transmission manuportée. La pratique de gestes invasifs est peu fréquente en gériatrie. Les mesures de prévention sont identiques à celles des services de médecine de court séjour (hygiène des mains, isolement et bon usage des antibiotiques).
Mots-clés : gériatrie, transmission, long séjour, facteur de risque, staphylococcus aureus, meticillino-résistance
Simon I, Cocquelin A, Cassou B. L'infection nosocomiale en contexte gériatrique. La Presse Médicale 2002; 31(32): 1506-1511. (Réf 19427)

• Les infections en gériatrie
Les auteurs dresse le bilan épidémiologique des infections nosocomiales en gériatrie, en donnant par site infecté, le taux d'incidence et l'étiologie de l'infection.
Mots-clés : gériatrie, épidémiologie, facteur de risque, prévention, incidence.
Rothan-Tondeur M, Pialleport T, Moulias R. Les infections en gériatrie. Soins Gérontologie 2001; 28: 14-16. (Réf 7330)

• Infections nosocomiales chez les personnes âgées
énérale sur l'incidence, les facteurs de risque et les types d'infection nosocomiale survenant chez les personnes âgées. Les infections urinaires, les infections respiratoires, les infections digestives dont celles à Clostridium difficile, les bactériémies, les infections cutanées et des tissus mous et les infections à bactéries multirésistantes font l'objet d'une attention toute particulière.
Mots-clés : personne âgée, incidence, facteur de risque, épidémiologie, appareil respiratoire, infection urinaire, peau, tissu mou, antibiorésistance.
Taylor ME, Oppenheim BA. Hospital-acquired infection in elderly patients. The Journal of Hospital Infection 1998; 38(4): 245-260. (Réf 5316)

• Infections nosocomiales en institutions de long séjour : épidémiologie et prévention
Les infections nosocomiales sont une complication fréquemment rencontrée en milieu de long séjour, chaque patient étant susceptible de subir un à deux épisodes infectieux chaque année. Les infections endémiques sont le plus fréquemment d'origine urinaire, respiratoire ou cutanée, et engendrent une mortalité et une morbidité importantes. La vulnérabilité accrue des patients âgés face aux infections est liée aux altérations, notamment immunitaires, liées au vieillissement, ainsi qu'aux multiples maladies concomitantes souvent présentes. Certaines caractéristiques de l'institution elle-même (structure, personnel, processus de soins) semblent également susceptibles d'augmenter le risque infectieux. Bien qu'il n'existe pas actuellement de démonstration claire de leur efficacité, des mesures de prévention sont proposées telles que la surveillance de routine des infections, l'utilisation de procédures explicites de soins et d'hygiène, la revue systématique des traitements antibiotiques, la mise en place de programmes d'immunisation et de formation du personnel.
Mots-clés : long séjour, épidémiologie, facteur de risque, prévention.
Ghilardi G, Bula C. Infections nosocomiales en institutions de long séjour : épidémiologie et prévention. Médecine et Hygiène 1997; 55: 893-897. (Réf 3554)

• Infections et personnes âgées
L'auteur passe en revue les principales infections chez les personnes âgées, à savoir les infections respiratoires, les infections urinaires et les infections à streptocoque B, à VIH. Il fait surtout pour les infections respiratoire une brève revue des principaux germes et du traitement, de l'immunité et vieillissement et des facteurs aggravants tels que les déficits nutritionnels. Il est fait allusion rapidement aux infections nosocomiales. L'auteur termine par l'importance des essais cliniques chez les sujets âgés en pathologie infectieuse. Dans ce domaine, la thérapeutique associe curatif et préventif à travers une meilleure compréhension des interactions du vieillissement et de l'immunité.
Mots-clés : gériatrie, personne âgée, infection urinaire, appareil respiratoire.
Veyssier P. Infections et personnes âgées. Médecine et Maladies Infectieuses 1997; 27: 48-52. (Réf 3482)

 

3 - Microbiologie

Enquête microbiologique dans des établissements de long séjour
Les auteurs ont entrepris une enquête microbiologique dans des établissements de long séjour afin de caractériser des bactéries retrouvées dans des cultures provenant de résidents. Des résultats de culture et de sensibilité ont été collectés à partir de 566 échantillons provenant de sondes vésicales à demeure, de sondes de gastrostomie percutanée, de narines, de selles, de plaie, d'ulcères de pression, et de trachéotomies dans 25 établissements du Nebraska et de l'Iowa. Des informations ont également été collectées au sujet des facteurs de risque des résidents (c'est à dire présence d'une sonde à demeure, administration antérieure d'antibiotique) et au sujet des caractéristiques des institutions (c'est à dire de lits, taux d'infections nosocomiales). Une pression antibiotique significative existe dans les établissements de long séjour, fait reflété dans des caractéristiques de résistance aux antibiotiques. Diverses bactéries à gram positif et à gram négatif ont été trouvées dans les prélèvements effectués dans les établissements de long séjour.
Mots-clés : long séjour, microbiologie, personne âgée, matériel médico-chirugical, facteur de risque, sondage à demeure, micro-organisme.
Smith PW, Mith PW, Seip CW, et al. Microbiologic survey of long-term care facilities. American Journal of Infection Control 2000; 28(1): 8-13. (Réf 7543)

 

4 - Diagnostic

• Recommandations pratiques pour l'évaluation de la fièvre et de l'infection dans des établissements de long séjour
Mots-clés : recommandation, long séjour, infection, gériatrie, épidémiologie
Bentley DW, Bradley S, High K. Practice guideline for evaluation of fever and infection in long-term care facilities. Clinical Infectious Diseases 2000; 31(3): 640-653. (Réf 8481)

• Les particularités des maladies infectieuses chez le sujet âgé
Les maladies infectieuses représentent la troisième cause de mortalité après 65 ans. Le déficit immunitaire lié à l’âge, les pathologies sous-jacentes fréquentes favorisent les infections. Les symptômes sont volontiers inconstants et trompeurs, retardant le diagnostic et aggravant le pronostic. Les infections broncho-pulmonaires et urinaires sont les plus fréquentes sur ce terrain. Des infections plus rares mais graves comportant des spécificités liées à l’âge sont aussi possibles, notamment les méningites, la tuberculose, le zona et les septicémies du sujet âgé. À titre préventif Les vaccinations antigrippale et antipneumococcique ont prouvé leur efficacité pour limiter les infections bronchopulmonaires du sujet âgé.
Mots-clés : personne âgée, épidémiologie, infection urinaire, infection respiratoire, vaccin.
Merrien D. Les particularités des maladies infectieuses chez le sujet âgé. La Presse Médicale 2002; 31(32): 1517-1520. (Réf 20774)

 

5 - Epidémiologie

• Les infections à pneumocoque en gériatrie et leur prévention
Les infections à pneumocoque - pneumopathies, septicémie et méningites -, sont une cause fréquente d'hospitalisation et de décès chez les personnes âgées. Il y a environ 4000 à 12000 décès par an en France en rapport avec des infections à pneumocoque. Etant donné l'augmentation croissante du nombre de souches résistantes aux antibiotiques (21-36 %) et le taux de létalité élevé (10-30%) parmi les patients atteints, même dans les cas d'infection par des souches sensibles aux antibiotiques, il faut envisager l'utilisation plus systématique de la vaccination.
Mots-clés : pneumonie, pneumocoque, épidémiologie, personne âgée, vaccin
Trivalle C. Les infections à pneumocoque en gériatrie et leur prévention. La Revue de Gériatrie 2001; 26(5): 385-388. (Réf 20808)

• Epidémiologie et particularités des maladies infectieuses chez la personne âgée
Mots-clés : épidémiologie, gériatrie, antibiotique, personne âgée.
Yoshikawa TT. Epidemiology and unique aspects of aging and infectious diseases. Clinical Infectious Diseases 2000; 30(6): 931-933. (Réf 8459)

Infections urinaires chez les patients de long séjour
Les infections urinaires sont les infections bactériennes les plus fréquentes chez les résidents d'unité de soins de longues durées. La plupart de ces infections sont asymptomatiques avec une prévalence de 15 à 20 % parmi les résidents. Les raisons majeures expliquant cette forte prévalence sont les pathologie chroniques dont les vessies neurologiques et les interventions pour prendre en charge les incontinences. Les nombreuses études randomisées, prospectives contrôlées de traitement ou d'absence de traitement pour les bactériuries asymptomatiques chez les résidents d'unité de soins de longues durées ont montré l'absence de bénéfice d'un traitement. De plus il reste des incertitudes diagnostiques quant à déterminer si un patient présentant une ECBU positive a une infection symptomatique ou asymptomatique lorsqu'il présente un état clinique détérioré et que l'on ne retrouve aucune localisation. Chez les patients ne portant pas de cathéters urinaires les infections urinaires sont peu souvent à l'origine de fièvre mais ne doivent pas être totalement exclues. L'utilisation d'antibiotiques pour le traitement des infections urinaires est à l'origine de nombreuses questions par rapport à l'utilisation appropriée des antibiotiques en unités de soins de longue durée et par rapport à l'apparition de résistances des germes responsables de colonisations ou d'infections chez ces patients.
Mots-clés : infection urinaire, long séjour, gériatrie, bactériurie, antibiotique
Nicolle L. Urinary tract infection in long-term-care facility residents. Clinical Infectious Diseases 2000; 31(3): 757-761. (Réf 8504)

 

5.1 Investigations d'épidémies

• Episodes de grippe dans deux établissements d'hébergement pour personnes âgées dans les Bouches-du-Rhône, France, mars-avril 2008
En avril 2008, deux épidémies de grippe sont survenues dans deux établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) employant du personnel commun. Une investigation a été réalisée auprès de l'ensemble des résidents et du personnel des deux Ehpad. Des prélèvements visant à confirmer des cas suspects de grippe ainsi qu'à la recherche d'autres étiologies ont été réalisés. Les taux d'attaque parmi les résidents et le personnel étaient de 42 % et 10 % dans l'Ehpad1, et de 28 % et 11 % dans l'Ehpad2. Sur l'ensemble des cas, 6 cas ont été confirmés par test de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe, 15 résidents ont été hospitalisés et 3 sont décédés. La couverture vaccinale contre la grippe était de 81 % chez les résidents et 17 % chez le personnel. La méconnaissance des conduites à tenir et l'absence de médecin coordonnateur ont entraîné un retard de diagnostic et des hospitalisations non justifiées dans l'Ehpad1. Dans l'Ehpad2, une meilleure réactivité a permis de contenir l'épidémie. Même si cela n'a pu être démontré biologiquement, le personnel commun aux deux établissements a très certainement contribué à la propagation de l'épidémie. Il faut promouvoir la vaccination du personnel et, lors d'épisodes de cas groupés d'infection respiratoire aiguë en Ehpad, assurer l'éviction des personnels malades ou, à défaut, préconiser le port du masque antiprojection pour ces personnels malades, afin de diminuer la propagation de la grippe au sein de la collectivité.
Calatayud L, Six C, Duponchel JL, et al. Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 2009/05/05; 18-19: 189-192. (Réf 24328)
Mots-clés: grippe, épidémie, personnel, infection respiratoire basse, EHPAD
Accès au document

• Investigation et prise en charge d'une épidémie de gale dans une maison de retraite Pyrénées-Atlantiques, France, novembre 2005-janvier 2006
Fin 2005, une maison de retraite des Pyrénées-Atlantiques signalait à la DASS plusieurs cas de gale touchant les résidents et le personnel. Parallèlement à la mise en place de mesures prophylactiques, une enquête épidémiologique a été réalisée pour rechercher d'éventuels facteurs de risque et surveiller l'évolution de l'épidémie. L'efficacité de cette prise en charge a également été évaluée. Une étude de cohorte a été réalisée parmi l'ensemble des résidents (n=107) et du personnel (n=65). Un cas de gale certain était défini par la survenue, après le 15 septembre 2005, d'une gale confirmée par un médecin. La surveillance des cas s'est poursuivie jusqu'au 15 janvier 2006. Cette étude a confirmé l'existence de 24 cas certains de gale (taux d'attaque=14 %), survenus sur une période d'environ 2 mois. Le taux d'attaque chez les résidents (10,3 %) était deux fois moins important que chez le personnel (25,5 %). Pour le personnel, la profession d'aides-soignantes (RR=5,9 ; p=0,04) et la fréquentation d'un vestiaire particulier (RR=5,9 ; p=0,02) représentaient des facteurs de risque. Chez les résidents, l'utilisation d'un fauteuil roulant (RR=4,4 ; p=0,03) et la participation à certaines activités étaient significativement associées à la maladie. Une cellule de crise, coordonnée par le service d'hygiène et rassemblant les compétences en terme de décisions, soins et logistiques, a été constituée. Un traitement global pour toute la collectivité a été organisé par une prise orale d'Ivermectine suivie d'une deuxième prise à J8. Au final, cette prise en charge a nécessité d'importants moyens. Si le signalement du premier cas a été réalisé trop tardivement, les différentes recommandations ont bien été appliquées dans l'établissement. Le suivi des contacts extérieurs a été plus difficile. Le traitement par Ivermectine, du fait de son administration ponctuelle, a grandement facilité la gestion de l'épidémie et aucun cas n'a été signalé par la suite.
Mots-clés : investigation, épidémie, gale, personne âgée, maison de retraite, recommandation, facteur de risque, linge, contrôle, conduite à tenir, protocole, lavage des mains.
Institut de veille sanitaire. Maladies infectieuses. Investigation et prise en charge d'une épidémie de gale dans une maison de retraite. Pyrénées-Atlantiques, novembre 2005. 2007: 33 pages. (Réf 20429)

• Rôle du laboratoire dans la prévention des infections et dans les programmes de contrôle dans les établissements de long séjour pour personnes âgées
Les infections sont responsables d'une morbidité et d'une mortalité très importante chez les résidents des services de long séjour (SLS). Cet article essaie de souligner le rôle potentiel du laboratoire de microbiologie dans les programmes de prévention et de contrôle des SLS. Tout d'abord, il intervient dans la mise en place de la surveillance des infections, permettant la détection des épidémies, le suivi des souches endémiques et l'identification des patients infectés. Le laboratoire intervient dans l'identification initiale de l'épidémie, dans l'investigation consécutive, dans le contrôle et dans la gestion de l'épidémie. Il joue également un rôle dans l'identification précoce des pathogènes susceptibles d'être à l'origine d'une épidémie. En conclusion, malgré les difficultés à obtenir des prélèvements appropriés des résidents des SLS et le manque d'antennes locales, le laboratoire de microbiologie a un rôle important à jouer dans la prévention des infections et dans leur maîtrise.
Mots-clés : résistance, épidémiologie, surveillance, épidémie, laboratoire, long séjour.
Simor AE. The role of the laboratory in infection prevention and control programs in long-term-care facilities for the elderly. Infection control and hospital epidemiology 2001; 22(7): 459-463. (Réf 9293)

• Epidémie à Streptococcus pneumoniae de sérotype 4 dans un établissement pour personnes âgées : résumé des épidémies récentes, récit d'une épidémie
Objectif : décrire une épidémie de pneumonie à Streptococcus pneumoniae dans une résidence pour personnes âgées et résumer les épidémies récentes à pneumocoque. Il s'agit d'une investigation épidémiologique. Méthode : Les souches de Streptococcus pneumoniae ont été sérotypées et analysées par électrophorèse à champ pulsé. Des paires de sérum ont été testés par des anticorps contre la protéine de surface du pneumocoque l'adhesine A. Les épidémies à pneumocoque rapportées dans les 10 dernières années sont rapportées. Résultats : des pneumonies se sont développées chez 18 des 20 patients. Chez 11 patients (61 %), une étiologie pneumococcique a été démontrée. S. pneumoniae de sérotype 4 a été isolée dans des hémocultures de 3 patients. Tous les prélèvements ont été indifférentiables par électrophorèse à champ pulsé. La mortalité était de 22 %. Aucun cas supplémentaire n'a été démontré après l'administration du vaccin anti-pneumococcique et l'antibioprophylaxie par pénicilline ou érythromycine. Vingt six épidémies à pneumocoque depuis 1990 ont été rapportées. 12 se sont produits aux Etats-Unis et les sérotypes 23F, 14 et 4 sont retrouvés dans 8 (67 %) des 12 épidémies. Conclusion : les épidémies de pneumonies à pneumocoques surviennent chez les patients non vaccinés des résidences pour personnes âgées. Les personnes âgées institutionnalisées sont à risque d'épidémie à pneumocoque et doivent être vaccinées.
Mots-clés : épidémie, personne âgée, vaccin, streptococcus pneumoniae, investigation.
Gleich S, Morad Y, Achague R. Streptococcus pneumoniae serotype 4 outbreak in a home for the aged: report and review of recent outbreaks. Infection control and hospital epidemiology 2000; 21(11): 711-717. (Réf 8307)

 

5.2 Facteurs de risque

• Importance de la multiplication bactérienne chez les porteurs de Staphylococcus aureus résistants à la méticilline dans un établissement de long séjour
Mots-clés : Staphylococcus, meticillino-résistance, long séjour, colonisation nasale, contrôle.
Stone N, Lewis D, Lowery H, et al. Importance of bacterial burden among methicillin-resistant Staphylococcus aureus carriers in a long-term care facility. Infection control and hospital epidemiology 2008; 29(2): 144-148. (Réf 20916)

• Facteurs de risque de pneumonie nosocomiale dans un hôpital gériatrique : étude cas-témoin unicentrique
Objectif : définir les facteurs de risque et l'incidence de la pneumonie nosocomiale (PN). Chaque cas de PN a été apparié au hasard avec 2 témoins et suivi durant 30 jours, et déterminer les taux de complication et de mortalité. Les facteurs de risque des cas et des témoins ont été comparés. Les facteurs de risque qui étaient significatifs dans une analyse univariée ont été testés dans une analyse multivariée et une régression logistique. Résultats : 75 cas de PN ont été diagnostiqués chez 2142 patients. Taux d'incidence moyen de 3,5 %, taux de complication : 58,1 %. Conclusion : le facteur de risque principal pour une PN est un antécédent de pneumonie. La prévention de la PN en gériatrie devrait s'appuyer sur une prise en charge précoce des infections respiratoires et de la malnutrition, la surveillance de l'oxygénothérapie, et de l'alimentation entérale, l'usage rationnel des antibiotiques et l'adaptation à la dépendance du patient.
Mots-clés : pneumonie, facteur de risque, gériatrie, incidence, antibiotique, personne âgée.
Rothan-Tondeur M, Meaume S, Girard L, et al. Risk factors for nosocomial pneumonia in a geriatric hospital: a control-case one-center study. Journal of the American Geriatrics Society 2003; 51(7): 997-1001. (Ref 11936)

• Soins en résidence et personnes âgées : le poids de l'infection
Les établissements de long séjour (ELS) incluent une variété de différents types d'établissements de soins, chacun avec ses propres problèmes uniques de maladies infectieuses. Cet article se concentre sur les considérations épidémiologiques, les facteurs de risque et les types d'infections qui surviennent chez des patients âgés institutionnalisés dans des maisons de retraite (MR). Dans les MR, on doit prêter attention au développement et au soutien des grands programmes de contrôle des infections qui peuvent suivre la survenue d'infections acquises au sein d'une institution et on doit initier des stratégies de contrôle afin de prévenir la dissémination d'infections épidémiques. Une formation en ce qui concerne des questions d'hygiène hospitalière et une attention portée sur la santé des employés sont essentielles pour rendre le personnel capable de prodiguer des soins de manière appropriée à la population des MR d'aujourd'hui et afin de les préparer pour les patients dont l'état sera toujours plus compliqué et qui seront soignés dans le future de ce type d'établissement.
Mots-clés : maison de retraite, long séjour, épidémiologie, facteur de risque, appareil respiratoire, antibiorésistance, prévention.
Garibaldi RA. Residential care and the elderly: the burden of infection. The Journal of hospital infection 1999; 43: S9-S18. (Réf 7179)

• Particularités des infections nosocomiales chez les personnes âgées dans un centre hospitalier général. D'après cinq enquêtes de prévalence annuelles
Notre objectif a été de déterminer les particularités des infections nosocomiales des personnes âgées (>= 70 ans) hospitalisées en court séjour, afin de définir des programmes de lutte contre les infections nosocomiales pour ces derniers. Les patients âgés présentaient plus souvent des facteurs de risque d'infection nosocomiale. Ils avaient plus souvent des pathologies plus sévères (36,2 % vs 19,1 % ; p < 10exp-6), plus souvent été transférés (24,6 % vs 17,5 % ; p < 0,01), et une durée médiane d'hospitalisation en cours 2,5 fois plus importantes (8,5 jours vs 3,5 jours). Ces patients étaient trois fois plus souvent ventilés, (4,3 % vs ; p < 0,01), trois fois plus souvent porteurs d'une sonde urinaire (12,0 % vs 4,0 % ; p < 10exp-7), avec une durée médiane de sondage en cours trois fois plus importante (6 jours vs 2 jours). La prévalence des infections nosocomiales était de près de deux fois plus importante chez les personnes âgées (10,3 % vs 5,6 % ; p < 0,01). Cette différence n'était significative que pour les infections urinaires (5,4 % vs 1,4 % ; p < 10exp-5), en particulier chez les patients non sondés. Après exclusion dans chaque groupe des patients qui avaient une infection urinaire, les taux de prévalence de l'ensemble des autres infections étaient voisins (4,3 % vs 3,7 %), alors que les sujets âgés présentaient toujours plus souvent des facteurs de risque d'infection nosocomiale. D'après nos résultats, la lutte contre les infections urinaires nosocomiales semble être le programme le plus indiqué pour réduire la fréquence des infections nosocomiales chez les sujets âgés en services de court séjour. Celle-ci passe par le respect des bonnes pratiques de sondage urinaire. La qualité des soins hygiéniques (nursing) prodigués aux personnes âgées hospitalisées semble également importante pour prévenir les infections urinaires chez les patients non sondés incontinents ou souffrant de troubles neurologiques.
Mots-clés : personne âgée, prévalence, enquête, infection.
Eveillard M, Pisante L, Mangeol A, et al. Particularités des infections nosocomiales chez les personnes âgées dans un centre hospitalier général. D'après cinq enquêtes de prévalence annuelles. Pathologie Biologie 1998; 46(10): 741-749. (Réf 7107)

• Facteurs de sensibilité à l’infection et immunité chez le sujet âgé
Mots-clés : personne âgée, facteur de risque, immunité.
Salmon D, Leport C, Vilde JL. Facteurs de sensibilité à l’infection et immunité chez le sujet âgé. Médecine et Maladies Infectieuses 1998; mai: 311-318. (Réf 20776)

 

5.3 Surveillance

Foyers d'infections respiratoires aiguës (IRA) en collectivités de personnes âgées en France, 2006-2007
èse annuelle de ces signalements est de dégager les caractéristiques des épisodes en vue d'adapter les recommandations. Le bilan présenté s'appuie sur les signalements rapportés à l'InVS par les Ddass, les centres de coordination de lutte contre les infections nosocomiales ou les Cellules régionales d'épidémiologie (Cire) entre août 2006 et juillet 2007. Résultats : Au cours de la saison 2006-2007, 64 foyers d'IRA survenus en collectivités de personnes âgées ont été rapportés à l'InVS. Un virus grippal a été identifié dans plus de 30 % de ces épisodes. Ont été signalés, 41 épisodes en EHPAD, 10 en maison de retraite, 9 en Unité de soins de longue durée et 4 dans d'autres services hospitaliers. Les taux d'attaque moyens sont pour les résidents de 22 % et pour les membres du personnel de 7 %. La létalité moyenne des résidents est de 4 %. Les couvertures vaccinales moyennes contre la grippe sont de 91 % pour les résidents et de 38 % pour les personnels. Des membres du personnel ont été touchés dans 51 % des épisodes et dans au moins 4 épisodes avant les résidents. La durée moyenne de l'épisode est de 13 jours. Les mesures de contrôle sont mises en place avec un délai moyen de 7 jours et dans 36 % des cas après le signalement. Lorsque les mesures de contrôle sont mises en place tardivement, la durée moyenne de l'épidémie est plus longue, avec pour les résidents un risque accru d'être malades. Il apparaît enfin que le conseil et l'expertise apportés lors du signalement sont une aide à la gestion de ces épisodes et en conforte ainsi l'intérêt. L'application développée pour ce signalement contribue à mobiliser cette expertise en temps réel.
Mots-clés : surveillance, appareil respiratoire, signalement, maison de retraite, EHPAD.
Vaux S, Poujol I, Lévy-Bruhl D, et al. Foyers d'infections respiratoires aiguës (IRA) en collectivités de personnes âgées en France, 2006-2007. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire 2007; 39-40: 339-342. (Réf 19759)

• Contrôle et prévention de l'infection dans les établissements de long séjour
Dans cet article, sont rappelés les caractéristiques et les facteurs de risque qui expliquent la sensibilité accrue aux infections des patients des établissements de long séjour. L'auteur fait également une synthèse des données existant dans la littérature au sujet des ELS concernant :- les principales infections rencontrées (ainsi que les chiffres d'incidence et de prévalence les plus fréquents),- le problème des germes multirésistants,- la prévention et le contrôle de l'infection dans ce type d'établissement (passant par une surveillance et une prévention de la transmission paragraphe dans lequel sont reprises les recommandations en matière de vaccination pour ces sujets).
Mots-clés : long séjour, prévention, contrôle, facteur de risque, incidence, prévalence, surveillance.
Droz M, Sax H, Pittet D. Contrôle et prévention de l'infection dans les établissements de long séjour. Swiss-Noso 1999; 6(4): 25-28. (Réf 7477)

• Surveillance des infections nosocomiales en gériatrie
Une surveillance prospective des infections nosocomiales (IN) a été réalisée dans le service de gériatrie du Centre Hospitalier Universitaire d'Utrecht aux Pays-Bas. Les dossiers médicaux de 300 patients ont été étudiés pour rechercher la présence d'IN au moyen des critères définis par leS Centers for Disease Control (CDC) d'Atlanta (Georgia, USA). Les données sont recueillies à partir des patients avec ou sans infection, ce qui tient compte de l'analyse des facteurs de risque d'IN. Au total, 126 infections sont diagnostiquées chez 100 des 300 patients (33,3 %). L'incidence des IN est de 16,9 pour 1000 jours d'hospitalisation. La durée moyenne d'hospitalisation des patients avec infection est de 39 jours, contre 17,8 jours pour les patients sans infection. L'infection apparaît en moyenne au bout de 13,3 jours d'hospitalisation. Les patients avec infection sont plus âgés de 2,6 ans que les patients sans infection (p = 0,005). La déshydratation apparaît comme un facteur de risque principal d'infection (RR = 2,1 ; IC à 95 % = 1,4 à 3,2). Les infections urinaires (asymptomatiques et cliniques) représentent 58,7 % des infections. Le sondage urinaire à demeure est le facteur de risque le plus important d'infection urinaire asymptomatique (RR = 7,3 ; IC à 95 % = 3,1 à 17,1). La durée du sondage à demeure influence de façon significative le développement d'infection urinaire. Les patients avec une infection urinaire asymptomatique reçoivent une antibiothérapie dans 70 % des cas. Les infections digestives représentent 19,8 % de l'ensemble des IN. La plupart de ces infections sont liées à une épidémie à Clostridium difficile. En conclusion : la durée de séjour peut être prolongée par une IN. Les observations montrent que l'âge est un facteur de prédisposition pour les IN et que le risque augmente chaque année, même pour les personnes âgées.
Mots-clés : surveillance, gériatrie, personne âgée, incidence, facteur de risque.
Beaujean D, Blok H, Vanderbroucke-Grauls C, et al. Surveillance of nosocomial infections in geriatric patients. The Journal of Hospital Infection 1997; 36(4): 275 284. (Réf 3816)

• Maladies infectieuses et mortalité des résidents de maisons de retraite : résultats d'une surveillance dans 13 maisons de retraite
Une proportion croissante de la population américaine vit dans des résidences de long séjour. Aucun système de surveillance des infections n'existe dans ces structures. Afin de déterminer l'incidence et le type d'infections rencontrées et d'identifier les facteurs prédictifs de mortalité chez les sujets infectés, une surveillance a été mise en place dans 13 résidences de long séjour de Californie pendant une période 6 mois (d'octobre 1989 à mars 1990). Cette étude a concerné 1754 résidents parmi lesquels 835 infections ont été notées pendant l'étude. Les infections les plus fréquentes ont été :- infection urinaire (286 - 34,2 %)- infection respiratoire (259 - 31 %)- infection cutanée (150 - 17,9 %). Sur les 259 patients ayant une infection respiratoire, 69 (27 %) avaient une pneumonie. Des anti-microbiens ont été prescrits pour 646 (77 %) des épisodes infectieux. La présence d'une pneumonie, des signes de dysfonctionnement de la température corporelle, un changement de l'état mental sont associés à un risque supérieur de décès (p = 0,04 ; p = 0,01 ; p = 0,004). La fréquence des infections dans cette population et leur impact en terme de mortalité, met l'accent sur la nécessité d'une surveillance des infections dans cette population.
Mots-clés : gériatrie, incidence, surveillance, mortalité, maison de retraite.
Beck-Sague C, Villarino E, Giulano D. Infectious diseases and death among nursing home residents : results of surveillance in 13 nursing homes. Infection control and hospital epidemiology 1995; 15(7): 494-496. (Ref 1843)

• Surveillance intensive des infections chez des patients en maison de retraite : étude sur trois ans
Les auteurs rapportent les résultats d'une étude prospective de trois ans ayant pour objet la surveillance intensive des infections en maison de retraite. Cette étude a porté sur 666 patients dans une maison de retraite de 300 lits. L'âge moyen était de 81,6 ans. La durée des séjours était de 1 à 1025 jours, avec une moyenne de 166 jours. L'évaluation de signes cliniques et des symptômes a été établie par des infirmières qui réalisaient un examen hebdomadaire ou bihebdomadaire de tous les patients afin d'identifier les infections. L'incidence globale des infections était de 7,1 infections/1000 patients. La plupart de ces infections n'auraient pas été reconnues par des personnes moins qualifiées que les infirmières. Parmi les 788 infections identifiées, 362 (47%) se localisaient au niveau du tractus respiratoire. 200 (25%) étaient en rapport avec la peau, le tissu sous-cutané ou les muqueuses. 140 (18%) étaient des infections urinaires symptomatiques. 13 (2%) étaient des bactériémies et 73 (9%) étaient d'autres infections.
Mots-clés : personne âgée, infirmier, incidence, prévention, maison de retraite, gériatrie, étude prospective.
Jackson M, Fierer J, Barrett-Connor E. Intensive surveillance for infections in a three-year study of nursing home patients. American journal of epidemiology 1992; 135(6): 685-696. (Réf 31)

• Définitions d'une infection pour une surveillance dans des établissements de long séjour
Les définitions standards des infections nosocomiales développées pour une utilisation dans des hôpitaux de court séjour ne sont pas applicables dans la plupart des établissements de long séjour. Des définitions standards d'infections pour une utilisation dans des établissements de long séjour seraient utiles, à la fois en tant que recommandations pour une surveillance et aussi comme mesures de résultat pour des études portant sur les infections et sur l'hygiène hospitalière dans ces établissements. Les auteurs proposent dans cet article un ensemble de définitions applicables, pour effectuer une surveillance en long séjour, définitions développées au cours d'une Conférence de Consensus ayant eu lieu en janvier 1989 et révisées depuis, portant sur les principaux sites d'infections rencontrés en gériatrie (appareil respiratoire, tractus urinaire, sphère ORL, yeux, peau, appareil digestif, sang).
Mots-clés : définition, épidémiologie, long séjour, surveillance.
McGeer A, Campbell B, Emori TG, et al. Definitions of infection for surveillance in long-term care facilities. American journal of infection control 1991; 19(1): 1-7. (Réf 6949)

 

5.3.1 Prévalence

• Enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales. Résultats dans la population des sujets de 65 ans et plus, France, 2006
En France, une enquête nationale de prévalence (ENP) des infections nosocomiales (IN) est menée tous les 5 ans depuis 1996. Elle est organisée par le Réseau d'alerte d'investigation et de surveillance des infections nosocomiales (Raisin), partenariat entre l'Institut de veille sanitaire (InVS) et les 5 Centres de coordination de lutte contre les infections nosocomiales (CCLIN). Il s'agit d'une enquête « un jour donné » proposée à tous les établissements de santé publics ou privés ; elle inclut tous les;patients sauf ceux hospitalisés le jour de l'enquête, en hôpital de jour ou en hospitalisation à domicile. L'objectif de cette analyse était de décrire la prévalence des IN dans la population des patients âgés de 65 ans et plus. Sur les 358 353 patients recensés lors de cette enquête, 199 716 (55,6 %) avaient 65 ans et plus. Ils étaient hospitalisés principalement en centres hospitaliers généraux (CHG : 42,5 %) ou centres hospitaliers régionaux ou universitaires (CHRU : 17,1 %). Dans cette population, la prévalence des infectés était de 6,1 % (3,5 % chez les moins de 65 ans). Les trois sites anatomiques les plus fréquents étaient les infections du tractus urinaire (prévalence : 2,45 %), les pneumopathies (0,94 %), les infections du site opératoire (0,77 %) ou de la peau ou des tissus mous (0,71 %). Les trois micro-organismes les plus fréquemment isolés étaient Escherichia coli, Staphylococcus aureus et Pseudomonas aeruginosa. La baisse de la prévalence des patients infectés entre 2001 et 2006 était estimée chez les patients de 65 ans et plus à 16 %, plus importante que celle observée sur l'ensemble des patients inclus et suggérant un impact des programmes de lutte contre les infections nosocomiales dans cette population. La prévalence des IN reste toutefois élevée en soins de suite et de réadaptation et nécessite de mettre en place des études et programmes spécifiques d'action dans ce secteur de soins.
Mots-clés : enquête, prévalence, structure de soins, facteur de risque, rééducation
Lietard C, Lejeune B, Rothan-Tondeur M, et al. Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 25/08/2009; 31-32: 344-348. (Réf 25554)
Accès au document

• Prévalence des infections dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes : analyse régionale, enquête Priam, France, 2006-2007
Introduction : Une enquête nationale de prévalence des infections a été réalisée en France en 2006-2007 par l'Observatoire du risque infectieux en gériatrie (ORIG). Notre objectif était d'estimer les taux de prévalence toutes infections confondues et le taux des infections respiratoires hautes et basses, par région et par phase d'étude. Méthodes : Il s'agissait d'une enquête nationale, transversale, périodique, sur un mois donné, descriptive, incluant tout résident de 65 ans et plus présent dans l'établissement participant. Les infections prises en compte étaient classées en cas confirmés (définitions de Mac Geer) et cas probables (définitions de l'Orig). Résultats : 44 870 résidents dans 577 établissements ont été inclus. L'âge moyen était de 86 ans [IC 95 % 78-92], le ratio femme/homme de 3, et 49 % des résidents étaient dépendants (GIR 1 ou 2). Le taux de prévalence global des infections était de 11,2 % [IC 95 % 10,9-11,5]. Les taux de prévalence des infections toutes confondues variaient de 4,4 % [IC 95 % 1,2-7,6] à 16,6 % [IC 95 % 13,9-19,3] selon les régions (p<0,0001). Conclusion : Compte tenu de la littérature, l'étude a mis en évidence un taux de prévalence élevé. Cependant, il est fort probable que ce taux soit considérablement sous-estimé.
Mots-clés : EHPAD, prévalence, enquête, infection respiratoire basse, infection respiratoire haute, étude transversale, personne âgée
Chami K, Gavazzi G, De Wazières B, et al. Bulletin épidémiologique hebdomadaire 25/08/2009; 31-32: 349-352. (Réf 25555)
Accès au document

• Enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales 2006 : synthèse des résultats
Les objectifs de l'Enquête Nationale de Prévalence (ENP) 2006 étaient de renforcer la sensibilisation et la formation des établissements de santé à la surveillance des infections nosocomiales et des consommations d'anti-infectieux ; de mesurer, un jour donné, la prévalence et de décrire les caractéristiques des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux prescrits dans ces établissements de santé. Les résultats étaient comparés à ceux de l'ENP 2001. La synthèse présentée dans ce document est issue du rapport "Enquête Nationale de Prévalence des infections nosocomiales, France, juin 2006". (Référence NosoBase n°24434)
Mots-clés : prévalence, enquête, appareil urinaire, micro-organisme, antibiotique, cathéter, sondage urinaire, Stpahylococcus aureus, méticillino-résistance
Institut de veille sanitaire (InVS). InVS, 03/2009, 11 pages. (Réf 24248)
Accès au document

• Surveillance des infections acquises dans le cadre des soins de longue durée pour personnes âgées en Europe : une proposition
Cet article présente un protocole de conduite d'enquête de prévalence des infections acquises en établissement de soins de longue durée (ESLD) pour personnes agées.
Mots-clés : surveillance, long sjour, personne âgée, Europe, antibiorésistance, prévalence, enquête, protocole.
Moro ML, Mullings A, Kurkz A, et al. Hygiènes 12/2008; XVI(6): 465-474. (Réf 26884)

• Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006
L'enquête nationale de prévalence (ENP) 2006 des infections nosocomiales (IN) avait pour objectif la description un jour donné des IN dans les établissements de santé (ES). Proposée en juin à tous les ES selon un protocole standardisé, elle incluait les patients en hospitalisation complète sauf les entrants du jour, Les 2 337 ES participants ont inclus 358 353 patients. La prévalence des patients infectés (PPI) était de 4,97 % et celle des IN de 5,38 %. Les sites infectieux les plus fréquents étaient l'infection urinaire (30 % des IN), la pneumopathie, (15 %) et l'infection du site opératoire (14 %). Les principaux micro-organismes responsables d'IN étaient Escherichia coli (25 %), Staphylococcus aureus (19 % dont 52 % résistants à la méticilline, SARM) et Pseudomonas aeruginosa (10 % dont 25 % résistant au ceftazidime). La PPI variait selon le type d'ES, de séjour, les caractéristiques des patients et la région. Restreinte aux IN acquises dans 1 351 ES participants aux deux enquêtes, une analyse ajustée sur les caractéristiques des ES, services et patients, montre qu'entre 2001 et 2006 la PPI diminuait de 12% et la PPI à SARM de 40 %. Ces résultats sont en faveur d'un impact positif des plans nationaux de lutte contre les IN, tout particulièrement pour les SARM.
Mots-clés : prévalence, enquête, long séjour, personne âgée.
Thiolet JM, Lacavel L, Jarno P, et al. Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire 2007; 51-52: 429-432. (Réf 20230)

• Enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales, résultats sur la population des sujets âgés de 65 ans et plus, France, 2001
Cet article présente les résultats, sur la population des sujets âgés de 65 ans et plus, de l'enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales commanditée en 2001 par le CTIN (Comité technique national des infections nosocomiales). Les résultats révèlent que l'infection urinaire vient au premier plan des IN et que les principaux organismes isolés sont E. coli, Staphylocoque doré résistant à la méticilline et Pseudomonas aeruginosa.
Mots-clés : enquête, prévalence, prévalence, Escherichia coli, Staphylococcus aureus, méticillino-résistance, pseudomonas, personne âgée.
Lejeune B, Rothan-Tondeur M, Lepoutre A. Enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales, résultats sur la population des sujets âgés de 65 ans et plus, France, 2001. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire 2005; 35: 173-174. (Réf 15981)

• Infections nosocomiales dans les hôpitaux gériatriques : aspects épidémiologiques, physio-pathologiques et cliniques
Les hôpitaux de gériatrie ne sont pas à l'abri des infections nosocomiales. La prévalence de ces infections est plus élevée dans les services de gériatrie que dans les services de médecine aiguë ou de chirurgie. Dans un nombre non négligeable de cas, ces infections concernent des bactéries multirésistantes aux antibiotiques. Cette fréquence élevée s'explique, en partie, par l'importance de la durée d'exposition dans les services de gériatrie puisque les personnes âgées peuvent y séjourner plusieurs mois. Une plus grande susceptibilité aux infections avec l'avancée en âge est également probable. Chez les sujets âgés, les moyens de défenses contre les micro-organismes peuvent être déficients, les barrières mécaniques offrent moins de résistance et les processus de réparation sont ralentis. Le plus souvent, les symptômes d'infection et les perturbations des examens biologiques sont similaires à ceux rencontrés chez les adultes plus jeunes. Néanmoins, l'expression clinique peut être atypique, non spécifique, trompeuse.
Mots-clés : épidémiologique, gériatrie, prévalence.
Cassou B, Martin C. Infections nosocomiales dans les hôpitaux gériatriques : aspects épidémiologiques, physio-pathologiques et cliniques. Hygiènes 1997; 5(2): 162-165. (Réf 4364)

 

5.3.2 Incidence

• Infections associées aux soins parmi les résidents des établissements de séjour de longue durée : étude de cohorte et étude de cas-témoin nichée dans la cohorte
Le but de ce travail est d'étudier l'incidence et les facteurs de risque potentiels d'infections associées aux soins dans les établissements de séjour de longue durée en Norvège. L'incidence des infections associées aux soins a été notée prospectivement dans 6 établissements de séjour de longue durée de 2 grandes villes de Norvège entre le 1/10/2004 et le 31/3/2005. Pour chaque résident présentant une infection, 2 patients contrôle ont été étudiés dans une étude cas-contrôle nichée dans la cohorte, afin d'identifier les facteurs de risque potentiels. L'incidence de l'infection est de 5,2 pour 1000 journées-résident. Les infections urinaires et les infections respiratoires basses sont les plus fréquentes. Les patients confinés dans leur lit, ceux qui sont restés moins de 28 jours, ceux qui ont une maladie cardiaque chronique, une infection urinaire, une sonde urinaire à demeure ou des ulcères cutanés, présentent le risque d'infection le plus élevé. L'âge, le sexe, l'hospitalisation en chambre double versus chambre seule ne sont pas des facteurs de risque significatifs. L'incidence des infections dans les centres de long séjour en Norvège est proche des taux rapportés par d'autres pays.
Mots-clés : long séjour, cohorte, cas témoin, incidence, facteur de risque, étude prospective.
Eriksen HM, Koch AM, Alstrom P, et al. Healthcare-associated infection among residents of long-term care facilities: a cohort and nested case-control study. Journal of hospital infection 2007; 65(4): 334-340. (Réf 18692)

• Incidence des infections nosocomiales dans des établissements de soins de longue durée en Italie : surveillance prospective de six mois
Cette étude présente les résultats d'une surveillance prospective de 6 mois (mai-novembre 2003) des infections nosocomiales dans 4 établissements de soins de longue durée en Italie. Au total, 859 patients ont été inclus dans l'étude et 21503 journées-personnes ont été étudiées ; 254 infections nosocomiales sont survenues chez 188 patients. Le taux d'infection global est de 11,8 pour 1000 journées-personne. Les infections les plus fréquentes sont les infections urinaires (3,2 pour 1000 journées-personne), les infections respiratoires basses (2,7) et les infections cutanées (2,5). Dans un modèle de régression multi-varié, les risques liés à l'infection nosocomiale sont : la durée de séjour >= 28 jours ; la présence d'un dispositif médico-chirurgical ; un score de Norton < 12 ; l'état grabataire. La présence d'une ISO augmente la durée moyenne du séjour (31 j vs 20) sans influence significative sur une évolution fatale.
Mots-clés : incidence, long séjour, surveillance, étude prospective, facteur de risque.
Brusaferro S, Regattin L, Silvestro A, et al. Incidence of hospital-acquired infections in Italian long-term-care facilities: a prospective six-month surveillance. The journal of hospital infection 2006; 63(2): 211-215. (Réf 17232)

• Incidence des infections nosocomiales acquises dans un service de soins de suite et de réadaptation gériatrique
Objectif : Connaître l'incidence suivant les sites, des infections nosocomiales (IN) dans un service de SSR gériatrique. Méthodes : pendant 3 mois, une surveillance de toutes les IN a été réalisée de façon prospective dans un service de soins de suite et de réadaptation gériatrique. Toutes les admissions de plus de 48 heures ont été incluses dans l'étude. Résultats : l'étude a inclus 222 patients avec un âge médian de 77 ans. L'incidence des IN acquises dans le service était de 7,2 % (16/222). Ces infections survenaient dans un délai médian de 19 jours après l'admission en SSR. Aucune de ces IN n'était due à une bactérie multi-résistante. Les infections nosocomiales les plus fréquentes étaient les infections urinaires symptomatiques (6/16). Concernant les IN importées dans le service par les patients, 16 infections nosocomiales (7,2 %) (dont 2 à bactéries multi-résistantes) étaient importées en court séjour. Conclusion : la connaissance de la réalité épidémiologique des IN en SSR gériatrique nous paraît importante chez ces patients fragilisés, par l'âge et par des hospitalisations prolongées, afin de pouvoir cibler les mesures d'hygiène préventives et correctrices.
Mots-clés : SSR, gériatrie, incidence, infection urinaire
Tavolacci MP, Havard C, Thibon P, et al. Incidence des infections nosocomiales acquises dans un service de soins de suite et de réadaptation gériatrique. La Revue de Gériatrie 2004; 29(1): 19-24. (Réf 20777)

• Infections nosocomiales dans une maison de retraite en Allemagne
Afin de déterminer l'incidence des infections nosocomiales parmi les résidents d'une maison de retraite en Allemagne, on a effectué une surveillance prospective et toutes les personnes qui ont résidé plus d'une journée dans cet établissement pour personnes âgées de Bonn (Allemagne), entre décembre 1998 et novembre 1999, ont été incluses dans l'étude. Les 125 résidents présentaient des maladies concomitentes, l'âge moyen était de 83,1 ans (59-99 ans) et 92 étaient des femmes (73,6 %) ; 16 étaient alitées pour des durée prolongées, 33,6 % présentaient une incontinence urinaire permanente, 15,2 % une incontinence anale et 27,2 % une détérioration mentale. Au cours des 12 mois de la surveillance, on a enregistré 208 infections pour un taux de 60 pour 1000 journées-résident. Les infections respiratoires, les gastro-entérites, les infections de la peau et des tissus mous, les infections urinaires ont représenté 94 % de l'ensemble des infections. Durant la surveillance, 30 (24 %) résidents sont décédés. En conclusion, les IN sont un problème de santé sérieux pour les résidents de ces établissements en Allemagne.
Mots-clés : surveillance, incidence, étude prospective, maison de retraite, Europe, pneumonie, personne âgée, EHPAD.
Engelhart ST, Hanses-Derendort L, Exner M, et al. Prospective surveillance for healthcare-associated infections in German nursing home residents. The Journal of hospital infection 2005; 60(1): 46-50. (Réf 15540)

 

6 - Prévention & contrôle

• Evaluation de la prévention et de la gestion des infections respiratoires aiguës basses en collectivités de personnes âgées en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, 2005-2008
Dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées (Ehpa), un grand nombre de cas et de décès dus aux infections respiratoires aiguës (IRA) pourrait être évité par des mesures performantes. Pour la troisième saison hivernale consécutive (2005-2006, 2006-2007 et 2007-2008), des outils de prévention, d'auto-surveillance, de signalement et de contrôle des IRA ont été proposés aux 768 EHPA de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA). Un questionnaire leur a ensuite été adressé par courrier en fin de saison hivernale afin d'évaluer l'efficacité du dispositif. En 2007-2008, 58% des Ehpa ont participé à l'enquête (69% en 2006-2007). Parmi ceux-ci, 69% disposaient d'un médecin coordonnateur sur place et 70% avaient signé une convention tripartite (49% en 2005-2006 et 54% en 2006-2007). Une auto-surveillance était en place dans 57% des Ehpa et des tests de diagnostic rapide (TDR) de la grippe étaient à disposition dans 47% de ceux-ci. Les couvertures vaccinales anti-grippales des résidents (87%) et du personnel (38%), et anti-pneumococcique des résidents (18%) étaient similaires aux années précédentes. En 2007-2008, 47 épisodes de cas groupés ont été notifiés dans 38 Ehpa, dont 19 signalés en temps réel aux Ddass (soit cinq fois plus qu'en 2006-2007). Le taux d'attaque moyen par épisode était de 18% parmi les résidents et de 7% parmi le personnel. Onze pour cent des cas ont été hospitalisés ; le taux de létalité était de 3%. Des TDR grippe ont été utilisés dans 9 épisodes, et l'oseltamivir a été prescrit à visée prophylactique et/ou curative pour 6 épisodes. Si les EHPA sont aujourd'hui mieux préparés à faire face aux épidémies d'IRA et signalent plus fréquemment les épisodes de cas groupés, la couverture vaccinale du personnel doit encore être largement améliorée. L'utilisation systématique de TDR et la prescription adéquate d'oseltamivir doivent être plus largement encouragées.
Mots-clés : prévention, appareil respiratoire, EHPAD, questionnaire, vaccin, Streptococcus pneumoniae, grippe, signalement, personne âgée
Six C, Ollivier L, Rasson S, et al. Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 3/11/2009; 41: 441-445. (Réf 25833)
Accès au document

• Les mesures d'hygiène pour prévenir la transmission des SARM dans les établissements hébergeant des personnes âgées
Mots-clés : bibliographie, personne âgée, Staphylococcus aureus, meticillino-résistance, prévention, transmission, maison de retraite, long séjour, recommandation
Hughes CM, Smith MBH, Tunney MM. Infection control strategies for preventing the transmission of meticillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) in nursing homes for older people. Cochrane database of systematic reviews 2008/01/23; 1: CD006354. (Réf 20026)
Accès au document

• Lutte contre le risque infectieux dans des établissements de séjour de longue durée
Mots-clés : long séjour, facteur de risque, infection urinaire, peau, appareil digestif, appareil respiratoire, antibiorésistance, antibiotique.
Richards CL. Infection control in long-term care facilities. Journal of the American Medical Directors Association 2007; March: S18-S25. (Réf 19450)

• Prévention du risque infectieux en EHPAD : propositions d'un programme
Structurer la prévention du risque infectieux en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) est indispensable. Le programme mis en oeuvre doit être réaliste, pragmatique et adapté aux caractéristiques de ces structures, souvent très isolées. Il doit leur apporter une aide manifeste, si possible sans alourdir les tâches administratives et la charge de travail, déjà considérable, sous peine d'anéantir le projet.
Mots-clés : EHPAD, personne âgée, prévention, surveillance, recommandation.
Carlet J. Prévention du risque infectieux en EHPAD. Propositions d'un programme. Revue Hospitalière de France 2006; 511: 66-68. (Réf 20643)

• Prise en charge d'une épidémie de Clostridium difficile en gériatrie
Le programme de surveillance des diarrhées à Clostridium difficile a révélé une épidémie impliquant 21 patients sur les 92 hospitalisés dans les 4 services de gériatrie de deux sites différents mais partageant la même équipe médicale. Les patients étaient âgés de 83 ans en moyenne. Pour 5 patients, il s'agissait d'une infection communautaire. Pour les 16 autres d'une infection nosocomiale en 3 clusters. Parmi les 19 prélèvements de selles, 16 présentaient le même profil en champ pulsé. Trois patients différaient du profil de la souche épidémique. Le renforcement des précautions contact, le regroupement des patients diarrhéiques dans une seule unité avec une seule équipe médicale, le renforcement de l'hygiène des mains ont permis de contenir l'épidémie qui aura duré 1 mois et aura nécessité la fermeture d'une unité pendant 10 jours. La surveillance des consommations d'antibiotiques sera renforcée pour limiter le risque à l'avenir.
Mots-clés : gériatrie, Clostridium, épidémie, antibiotique, diarrhée, précaution standard.
Cherifi S, Delmee M, Van Broeck J, et al. Management of an outbreak of Clostridium difficile-associated disease among geriatric patients. Infection control and hospital epidemiology 2006; 27(11): 1200-1205. (Réf 17899)

• Conseils pratiques pour la prise en charge d’une épidémie de grippe en EHPAD
La grippe est une maladie grave chez des sujets âgés, notamment les personnes fragiles, et/ou vivant en institution gériatrique. La grippe épidémique est très fréquente dans les établissements regroupant des personnes âgées, en particulier les établissements d'hébergement des personnes âgées dépendantes (EHPAD); Les recommandations présentées dans ce document portent sur le diagnostic, les mesures pour limiter la diffusion de l'épidémie, le traitement, les médicaments antiviraux et la prévention des épidémies
Mots-clés : grippe, épidémie, traitement, recommandation, personnes âgées, EHPAD.
Société Française de Gériatrie et Gérontologie. Conseils pratiques pour la prise en charge d’une épidémie de grippe en EHPAD. La Revue de Gériatrie 2005; 30(7): 457-462. (Réf 20778)

• Prévention du risque nosocomial dans un hôpital gériatrique
Les infections acquises à l'hôpital ne sont pas un problème nouveau : au début du siècle, elles étaient au centre des préoccupations du personnel de santé. L'antisepsie et la discipline aseptique étaient alors de rigueur. Les mains constituent un maillon principal dans la chaîne de transmission des germes. La rupture de cette chaîne épidémiologique ne se réalise qu'à travers un geste simple, un geste capital pour la sécurité des malades, un geste qui concerne tous les acteurs qui gravitent auprès du malade : le lavage des mains. Il est en effet l'une des mesures les plus importantes dans la prévention des infections nosocomiales. Est-il respecté par le personnel soignant dans leur pratique quotidienne? Les procédures sont-elles adéquates? (Résumé d'auteur)
Mots-clés : gériatrie, prévention, personnel, enquête, lavage des mains, observance.
El Houari D, Quenon JL. Prévention du risque nosocomial dans un hôpital gériatrique. Gestions hospitalières 2004; 432: 29-35. (Réf 13265)

• Effets de la vaccination contre la grippe du personnel soignant sur la mortalité des personnes âgées dans les établissements de soins de longue durée : un essai clinique contrôlé et randomisé
Mots-clés : personnel, personne âgée, vaccin, mortalité, long séjour, grippe.
Carman W, Elder AG, Wallace LA, et al. Effects of influenza vaccination of health-care workers on mortality of elderly people in long-term care: a randomised controlled trial. Lancet 2000; 355(1198): 93-97. (Réf 5275)

• Effet d'un programme détaillé et complet de contrôle des infections sur l'incidence des infections dans des établissements de long séjour
Des personnes âgées ont un risque élevé de contracter une infection à cause d'une immunité innée réduite, d'une malnutrition et de la présence de problèmes médicaux chroniques. Cette petite étude a testé l'effet du développement et de la mise en oeuvre d'un programme détaillé et complet de contrôle des infections dans l'établissement de long séjour et a examiné l'incidence des infections résultante. Huit établissements de long séjour privés auto-supportants en milieux urbain et suburbain ont été sélectionnés pour l'étude. Les 4 sites tests avaient un total de 443 lits ; il y avait 447 lits dans les 4 sites contrôles assortis. Des données sur les taux d'infection ont été accumulés pendant à la fois les années antérieures et postérieures à l'intervention. Les institutions "contrôle" ont maintenu leurs procédures et leurs politiques existantes de contrôle des infections. Les établissements "tests" ont bénéficié d'un programme de formation au sujet du contrôle des infections et ont remplacé tous leurs produits germicides couramment utilisés par des produits d'une seule marque pendant une période de 12 mois. Un système de surveillance standardisé à base de critères, du contrôle des infections a été utilisé pour suivre et rapporter des infections dans tous les établissements. Cette étude fournit une preuve supplémentaire qu'un programme détaillé et complet de contrôle des infections qui inclut le lavage des mains, le nettoyage de l'environnement et la désinfection, peut aider à réduire les infections parmi les personnes âgées résidant dans des établissements de long séjour.
Mots-clés : long séjour, incidence, prévention, contrôle, gériatrie, personne âgée, lavage des mains, désinfection, nettoyage.
Makris AT, Morgan L, Gaber DJ, et al. Effect of a comprehensive infection control program on the incidence of infections in long-term care facilities. American Journal of Infection Control 2000; 28(1): 3-7. (Réf 7544)

• Une approche en équipe de la prévention et du contrôle de l'infection en gériatrie
Le but de cette étude descriptive est de reporter l'implication d'une équipe multiprofessionnelle : infirmière spécialisée en gériatrie, un spécialiste en contrôle de l'infection, un médecin gériatre compétent en infections pour la prévention et le contrôle des infections dans un service de gériatrie de long séjour (220 lits dont 28 pour patients atteints de démence). Le temps imparti et de 0,5 équivalent temps plein et 4 h par semaine pour les autres. Le travail a consisté à définir les infections, les surveiller, les contrôler à intervalles de temps réguliers, de façon pluridisciplinaire, rédaction des procédures et politiques pour les mesures concernant l'isolement, les contrôles d'environnement. Les auteurs développent les points positifs de leur étude : sensibilisation, amélioration des connaissances et suivi des pratiques, réduction du risque infectieux, identification et prise en charge rapide des épidémies...Ils ont également prouvé que l'approche multidisciplinaire des infections est possible.
Mots-clés : prévention, surveillance, protocole, gériatrie, long séjour, personnel.
Ahlbrecht H, Shearen C, Degelau J, et al. Team approach to infection prevention and control in the nursing home setting. American journal of infection control 1999; 27(1): 64-70. (Réf 6111)

• Evolution de la prise en charge des bactéries résistantes aux antibiotiques dans les services de long séjour
La prévalence des bactéries résistantes aux antibiotiques dans les services de long séjour et le risque pour les patients en maison de retraite est encore inconnu. Peu d'études ont été réalisées dans les maisons de retraite et la majorité des études ont été ciblées sur le taux de colonisation plutôt que sur les taux d'infection. Les études portent surtout sur les SARM et les entérocoques résistants à la vancomycine, et peu d'attention est accordée aux bacilles gram négatif résistant aux antibiotiques. Les précautions à mettre en oeuvre face aux résistances bactériennes sont simples, efficaces, peu chères et représentent une mission essentielle des établissements prenant en charge des patients de long séjour.
Mots-clés : résistance, maison de retraite, long séjour, épidémiologie, colonisation, antibiotique.
Bradley SF. Issues in the management of resistant bacteria in long-term - care facilities. Infection control and hospital epidemiology 1999; 20(5): 362-366. (Réf 9279)

• La maîtrise des infections nosocomiales à germes multirésistants dans les services de gériatrie
La prévalence des infections est plus élevée dans les services de gériatrie que dans les services de médecine aiguë ou de chirurgie. Dans un nombre non négligeable de cas, ces infections concernent des germes multirésistants. Dans ces services, les mesures de prévention pour maîtriser les infections ne sont pas différentes de celles développées dans les services de court séjour. Il s'agit d'identifier les patients colonisés et infectés, informer les soignants de cette situation, isoler techniquement et géographiquement les patients, éviter de produire des souches résistantes par une utilisation rationnelle des anti-infectieux. Les conditions architecturales, l'état de santé des personnes hébergées, nécessitant une aide pour tous les gestes de la vie quotidienne, la durée de séjour rendent difficiles leur application. Mais, la prise en compte de ces problèmes ne nous paraît pas suffisante pour maîtriser à long terme les infections nosocomiales.
Mots-clés : gériatrie, prévention, personnel, antibiorésistance, multirésistance.
Prieur B, Cassou B. La maîtrise des infections nosocomiales à germes multirésistants dans les services de gériatrie. Pathologie Biologie 1998; 46(4): 268-271. (Réf 5130)

• Contrôle et prévention des infections dans les établissements de long séjour
Mots-clés : personne âgée, long séjour, maison de retraite, recommandation, prévention, isolement, surveillance, contrôle.
Smith P, Rusnak P. Infection prevention and control in the long-term-care facility. American Journal of Infection Control 1997; 25(6): 831-849. (Réf 5040)

• Lutte contre l'infection dans les services de long séjour
Bien que les patients hospitalisés dans les unités de long séjour soient confrontés à un risque élevé d'infection, les moyens de lutte contre l'infection dans ces services sont peu connus. Par conséquent, des programmes de lutte contre ces infections devraient être mis en place dans les établissements de long séjour, en tenant compte de leurs caractéristiques épidémiologiques (facteurs de risque, pathologie infectieuse). Le développement de tels programmes doit répondre aux besoins spécifiques de chacun tout en abordant un certain nombre de points fondamentaux : structure administrative, personnel, surveillance, protocoles, formation.
Mots-clés : long séjour, facteur de risque, prévention, surveillance, épidémiologie.
Nicolle L, Garibaldi R. Infection control in long-term care facilities. Infection control and hospital epidemiology 1995; 16(6): 348-353. (Réf 1788)

 

7 - Traitement

• Antibiotiques par voie sous-cutanée chez la personne âgée
Objectif : Rechercher les données scientifiques d'efficacité et de tolérance des antibiotiques administrés par voie sous-cutanée (SC) chez des patients âgés. Méthode : une revue de la littérature ciblée sur l'administration SC des antibiotiques chez l'adulte a été réalisée sur Pubmed et Cochrane LibraryW. Résultats : un total de 17 études a été analysé correspondant à 10 molécules antibiotiques. Le niveau de preuve de ces études est faible : 3 de niveau B et 14 de niveau C, selon la grille de gradation des recommandations de l'HAS. Seuls le thiamphénicol, l'amikacine et la ceftriaxone possèdent une autorisation de mise sur le marché (AMM) validant leur utilisation par voie SC. Selon notre analyse de la littérature, d'autres antibiotiques ont été injectés par voie SC avec ou sans complications locales. Il s'agit de la gentamicine, la netilmicine, la tobramycine, la sisomicine, la céfépime, l'ampicilline, la teicoplanine et l'ertapenem. Pour des raisons de nécrose cutanée, il paraît raisonnable de contre-indiquer l'injection de tout aminoside par voie SC. En revanche pour les autres antibiotiques, le faible niveau de preuve des études réalisées et l'inclusion de patients non spécifiques d'un service de gériatrie, ne nous permet pas de « valider » cette voie d'administration pour les sujets âgés. Conclusion : l'administration d'antibiotiques par voie SC est peu documentée malgré le réel intérêt que cette voie d'administration représente pour les personnes âgées. Il s'agit bien souvent d'une prescription hors AMM où le prescripteur engage sa responsabilité.
Mots-clés: antibiotique, EHPAD, voie cutanée, gériatrie, aminoside, céphalosporine, glycopeptide, carbapénème, céfépime, gentamycine, netilmicine, tobramycine
Robelet A, Carura T, Corvol A, et al. La Presse médicale 2008/11: 11 pages. (Réf 23145)

• Utilisation des antibiotiques dans des établissements de long séjour
Il existe une utilisation importante d'antibiotiques dans les établissements de long séjour (ELS) et des études ont à maintes reprises documenté le fait qu'une grande partie de cette utilisation était inappropriée. La crise actuelle qui frappe la résistance aux antibiotiques et qui entoure les ELS, accentue les inquiétudes au sujet de l'utilisation des antibiotiques. Les tentatives destinées à améliorer l'utilisation des antibiotiques dans les ELS sont compliquées par les caractéristiques de la population de patients, la disponibilité limitée des tests diagnostiques, et par la quasi-absence d'essais cliniques pertinents. Cet article recommande des approches de gestion des infections qui sont fréquemment rencontrés chez les patients des ELS et propose des standards minimaux pour la constitution d'un programme d'antibiothérapie. En développant ces recommandations, cet article reconnaît les aspects uniques de la dispensation des soins dans les ELS.
Mots-clés : antibiotique, multirésistance, long séjour, antibiorésistance, infection urinaire, infection respiratoire, peau, diarrhée.
Nicolle L, Bentley D, Garibaldi R, et al. Antimicrobial use in long-term-care facilities. Infection control and hospital epidemiology 2000; 21(8): 537-545. (Réf 7953)

• Utilisation des antibiotiques dans les unités de long séjour : beaucoup de questions sans réponse
L'utilisation intensive des antibiotiques dans les unités de long séjour intervient dans le développement de la résistance aux antibiotiques. Peu de choses sont connues à part la relation quantitative qui existe entre l'utilisation des antibiotiques et l'émergence de résistance dans la population. Une meilleure compréhension des facteurs impliqués dans l'utilisation des antibiotiques en dehors de l'infection elle-même, est nécessaire. Pour optimiser l'utilisation des antibiotiques, des recommandations sur la prescription empirique des antibiotiques est nécessaire. La limitation de tests diagnostiques des infections chez les patients de long séjour, est un obstacle au développement de tels standards.
Mots-clés : antibiotique, antibiorésistance, long séjour, personne âgée, gériatrie.
Loeb M. Antibiotic use in long-term-care facilities: many unanswered questions. Infection control and hospital epidemiology 2000; 21(10): 680-683. (Réf 8138)

 

Pour en savoir plus

Dossier sur le site du Ministère de chargé de la Santé :
http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/grippe_collectivite/sommaire.htm
FNG, Fondation Nationale de Gérontologie :
http://www.fng.fr/
HAS, Haute autorité de santé :
http://www.has-sante.fr
InVS, Institut de Veille Sanitaire :
http://www.invs.sante.fr/
Ministère chargé de la Santé :
http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/nosoco/Clostridium/accueil.htm
NosoBase :
http://nosobase.chu-lyon.fr
ORIG Observatoire du risque infectieux en gériatrie :
http://www.orig.fr/
ProdhyBase :
http://prodhybase.chu-lyon.fr/
SFGG, Société Française de Gériatrie et de Gérontologie :
http://www.sfgg.fr/

Les sites des CCLIN :
CCLIN Est
CCLIN Ouest
CCLIN Paris-Nord
CCLIN Sud-Est
CCLIN Sud-Ouest

Coordination du numéro : S. Yvars (CCLIN Sud-Est)
Responsables de la rubrique NosoThème : N. Sanlaville, A. Treyve , S. Yvars, A. Savey, J. Fabry (CCLIN Sud-Est), I. Girot (CCLIN Ouest), K Lebascle (CCLIN Paris-Nord).
Secrétaires : N. Vincent, C. Quattrociocchi (CCLIN Sud-Est).

Pour tout renseignement, contacter le centre de coordination de Lutte contre les Infections Nosocomiales de votre inter-région :

CCLIN Est
Tél : 03.83.15.34.73
Fax : 03.83.15.39.73
Courriel : cclin.est@chu-nancy.fr

CCLIN Ouest
Tél : 02.99.87.35.31
Fax : 02.99.87.35.32
Courriel : isabelle.girot@chu-rennes.fr

CCLIN Paris-Nord
Tél : 01.40.46.42.00
Fax : 01.40.51.76.74
Courriel : lebascle@cclinparisnord.org

CCLIN Sud-Est
Tél : 04.78.86.49.50
Fax : 04.78.86.49.48ù
Courriel : cclinse@chu-lyon.fr

CCLIN Sud-Ouest
Tél : 05.56.79.60.58
Fax : 05.56.79.60.12
Courriel : : cclin.so@chu-bordeaux.fr